Que faire en cas de dégât des eaux ?

Degat_des_eaux

Les dégâts des eaux font partie des sinistres les plus courants avec 61% des sinistres déclarés aux assureurs en 2016. Le locataire a une obligation de vous prévenir dès qu’il a constaté le sinistre, sa responsabilité ne peut être engagée dès lors que les dégâts ne sont pas de son fait, comme lors de fortes intempéries.

Le dégât des eaux provient du logement en location

Le locataire est responsable des dommages causés au logement durant son séjour dans les lieux. La loi l’oblige à souscrire à une assurance contre les risques locatifs au minimum, c’est-à-dire une assurance qui couvrira les dégâts causés aux tiers. Il reste responsable des dégâts causés au logement et sera redevable du montant des réparations si son assurance ne le couvre pas.

Dans les faits, de nombreux locataires souscrivent à une assurance multirisques habitation qui couvre également le logement loué et le mobilier.

Dès que le dégât des eaux est constaté, le locataire doit prendre contact avec le propriétaire et les voisins pour effectuer le constat à l’amiable et l’envoyer à l’assureur.

Le dégât des eaux provient d’un voisin

Le locataire doit prévenir au plus vite le propriétaire. L’assurance du voisin prendra en charge les couts de réparation. Le locataire doit laisser libre accès au logement pour effectuer les travaux.

Le dégât des eaux provient des parties communes

L’assurance du syndic de copropriété prendra en charge l’indemnisation du dégât des eaux. Si le syndic se défausse et qu’il y a eu négligence de sa part, les copropriétaires qui n’auraient pas pu faire jouer leur assurance peuvent l’attaquer en justice pour demander réparation.

Les bonnes pratiques

Bonnes_pratiques_degat_des_eaux

La prévention

Les bonnes pratiques pour éviter un dégât des eaux :

  • Vérifier l’état de la robinetterie et des joints
  • Fermer les arrivées d’eau en cas d’absence prolongée
  • Maintenir le chauffage à une position minimale dans les pièces où les canalisations pourraient souffrir du gel

Que faire immédiatement après avoir constaté le sinistre

Il faut réagir le plus rapidement possible afin d’éviter d’aggraver la situation, voici les bonnes pratiques pour les cas les plus fréquents :

  • L’origine de la fuite a été déterminée ? Coupez immédiatement l’arrivée d’eau en faisant appel si besoin à un plombier.
  • La fuite est inaccessible ? Faites appel au gardien ou aux pompiers.
  • La fuite est importante ? Faites appel aux pompiers, ils ont le matériel pour assécher rapidement les logements inondés.
  • Epongez et séchez mais ne réparez pas vous-même ou ne jetez pas les objets abimés avant de les avoir photographiés : vous aurez besoin de preuves pour être indemnisé.

Les démarches auprès de l’assurance

Dossier_assurance

L’assureur doit être prévenu dans les 5 jours ouvrés, sous peine de voir la demande d’indemnisation rejetée.

Le dossier déposé auprès de l’assurance doit être le plus complet possible, afin d’accélérer l’indemnisation et les travaux :

  • Liste détaillée des matériaux, équipements et/ou du mobilier abimés.
  • Justificatifs qui prouvent la valeur des bien endommagés : factures, photos etc.
  • Constat établi avec le ou les voisins. Si aucun dommage n’a été causé au voisinage (exemple d’une maison), le locataire doit quand même faire parvenir un constat à son assureur.
Cet article vous a-t-il été utile?