L'entretien d'une chaudière
L'entretien d'une chaudière

Entretien d'une chaudière : qui est responsable et quelles sont les obligations à respecter ?

L’entretien de votre chaudière doit être réalisé chaque année par un professionnel. Cette obligation est valable pour tous les équipements et ce peu importe que la chaudière soit neuve ou ancienne. L’intervention limite en effet les risques de panne et assure la pérennité de votre appareil. Syndic, propriétaire ou locataire… Vous vous demandez sans doute qui est alors chargé de cet entretien ?

Découvrez quelles sont les personnes responsables de cette obligation de révision, comment et quels gestes permettent au quotidien de maintenir votre chaudière dans une performance optimale. 

Est-il obligatoire de réaliser un entretien annuel de sa chaudière ?

Démarrons par le premier point : l’obligation d’entretien d'une chaudière à gaz. À la question : la révision annuelle de sa chaudière est-elle obligatoire ?

Et bien la réponse est oui, l’entretien annuel est obligatoire. Chaque année, un professionnel doit réaliser la maintenance de votre appareil pour s’assurer qu'il fonctionne bien.

Ces vérifications sont nécessaires pour deux raisons : 

  1. Eviter les intoxications au monoxyde de carbone ; 
  2. Prévenir les incendies liés à une chaudière défectueuse. 

Qu’est-ce que le monoxyde de carbone ? 

Le monoxyde de carbone est un gaz invisible et inodore que l’on retrouve dans une chaudière. Lorsque l’appareil est bien entretenu, tout va bien, mais si l’équipement est défectueux, la fuite de monoxyde de carbone peut présenter un risque important pour l’organisme. Selon Santé Publique France, il est à l’origine d’environ 100 décès par an pour plus de 3 000 intoxications au monoxyde de carbone. 

Comment se déroule l’entretien annuel de la chaudière ? 

L’intervention du professionnel 

Pour anticiper ces différents risques, le technicien doit alors contrôler l’état général de votre chaudière. Ce dernier démonte l’appareil, le nettoie, le vidange puis réalise les réglages nécessaires au bon fonctionnement de la chaudière. Si le sujet vous intéresse, sachez que la norme AFNOR NF X 50-010 précise les différentes étapes que le technicien doit réaliser à l’occasion de l’entretien annuel.

À cet effet, la visite du professionnel doit à minima comprendre : 

  • la vidange de la chaudière ; 
  • les vérifications liées à la sécurité de l’équipement ainsi que la ventilation dans le logement ; 
  • le contrôle de l’étanchéité et le débit des circuits de gaz et d’eau ; 
  • les vérifications de la pompe ainsi que de la pression du vase d’expansion ; 
  • le contrôle du bon fonctionnement du thermostat ; 
  • le contrôle de la température de l’eau et de son réglage ; 
  • l’évaluation des performances énergétiques de la chaudière ainsi que ses émissions de polluants atmosphériques;
  • la mesure exacte de la quantité de monoxyde de carbone autour de la chaudière ; 
  • le nettoyage de la chaudière (corps de chauffe, brûleur et veilleuse). 

L’attestation d’entretien annuel de la chaudière 

Une fois l’entretien réalisé, attendez-vous à recevoir une attestation dans les 15 jours suivant la révision. Ce document retrace l’ensemble des manipulations effectuées par le technicien (les points contrôlés et les points corrigés). Il peut également prévoir quelques conseils pour entretenir votre chaudière à gaz au quotidien

Cette attestation sera demandée par votre assurance en cas de sinistre : elle est donc à conserver précieusement  ! 

À savoir

La présence de monoxyde de carbone est tout à fait normale dans une chaudière. Cependant, au-delà d’un certain seuil, le chauffagiste doit vous alerter.

Ce seuil correspond à : 

  • entre 10 et 50 ppm3 (particules par million) : il y a une anomalie dans votre chaudière que le professionnel peut corriger ; 
  • plus de 50 ppm : il s’agit du seuil d’alerte, à ce stade le chauffagiste doit impérativement mettre votre chaudière à l’arrêt. 

Pourquoi faire une révision annuelle de sa chaudière ? 

On ne va pas se le cacher, la révision annuelle semble être une contrainte de plus à intégrer à la fois à notre agenda, mais aussi à notre budget. D’autant plus que la loi ne prévoit aucune véritable sanction, alors pourquoi nous imposer ça  ? 

  1. Premièrement parce que l’assureur peut refuser de prendre en charge les dégâts liés à un sinistre dans votre habitation.
  2. Deuxièmement, parce que le propriétaire peut réclamer au locataire de régler le remplacement de la chaudière si cette dernière a été mal entretenue. Nous reviendrons sur ce dernier point plus tard. 

L’entretien annuel offre également d’autres avantages comme réduire le risque de panne, vous faire réaliser de belles économies ou encore allonger la durée de vie de l'équipement. Analysons ça plus en détail.

Réduire le risque de panne ou dysfonctionnement

Entretenir sa chaudière annuellement permet de prévenir les pannes et autres dysfonctionnements que pourrait générer votre équipement. Et vous en conviendrez, se retrouver sans chauffage en hiver, ça peut être très douloureux  ! 

Concrètement, le nettoyage réalisé par le technicien, les vérifications et le changement de pièces permettent de sécuriser l’installation. Nous vous citions précédemment l’exemple de l’hiver sans chauffage, mais une intoxication au monoxyde de carbone peut avoir des conséquences encore plus graves sur l’organisme. En somme, on n’est jamais assez prudent  ! 

Réaliser des économies sur votre consommation 

En plus d’éviter la panne, la révision annuelle de votre chaudière permet de réduire votre consommation. Selon l’ADEME, cet entretien permet d’économiser 8 à 12 % d’énergie par an, soit une baisse sur votre facture non négligeable  !  

Entretenir sa chaudière est donc plus économique, mais aussi plus écologique ! Une chaudière bien entretenue émet moins de CO2.   

Allonger la durée de vie de l’équipement

Une chaudière gaz qui fonctionne bien est également une chaudière qui aura une plus longue durée de vie. En moyenne, une chaudière mal entretenue peut durer entre 10 et 21 ans contre 20 ans pour une chaudière bien entretenue. 

En quelques chiffres, l’entretien annuel de votre chaudière, c’est : 

  • 8 % à 12 % d’économies réalisées ; 
  • une espérance de vie multipliée par 2 ; 
  • 5 fois moins de panne ! 

Le prix de l’entretien d’une chaudière à gaz 

Passons maintenant à la question qui fâche : le prix. En moyenne, le prix d’une visite d’entretien de chaudière est estimé à 124 €. Ce tarif peut néanmoins descendre à 70 € pour les contrats les plus basiques et monter jusqu’à 184 € pour les contrats d’entretiens les plus complets. 

Le prix de la visite d'entretien varie bien évidemment en fonction des prestations, des prestataires, mais également de la localisation du bien. 

Astuce

Comme chaque prestataire est libre de pratiquer des prix différents, nous vous recommandons toujours de demander plusieurs devis. Cela vous donnera un bon ordre d’idées quant aux tarifs pratiqués pour entretenir annuellement votre chaudière gaz. 

Quand faire l’entretien d’une chaudière à gaz ? 

À ce stade vous l’avez compris : l’entretien annuel de sa chaudière est obligatoire et indispensable. Mais à quel moment de l’année cette révision doit-elle intervenir  ?

Sur ce point le choix est libre. Néanmoins il existe des périodes plus propices que d’autres pour faire réviser sa chaudière. En hiver par exemple, les pannes sont assez récurrentes et les délais par conséquent beaucoup plus longs pour obtenir un rendez-vous. Comme il y a de nombreuses urgences à gérer en cette saison, même en ayant pris un rendez-vous bien à l’avance, rien ne vous garantit qu’il ne soit pas reporté en raison d’une intervention plus urgente.  

En revanche, le printemps, l’été ou encore l’automne représentent les trois saisons les plus propices pour la visite d'entretien de votre chaudière. 

Propriétaire ou locataire : qui paie l’entretien de la chaudière ? 

Passons maintenant au point suivant, à savoir : qui du propriétaire ou du locataire doit prendre en charge le paiement de l’entretien de la chaudière  ?

Il n'existe pas de réponse universelle, tout dépend. Le titulaire de cette obligation sera en effet différent selon s’il s’agit d’un chauffage au gaz individuel ou d’un chauffage au gaz collectif :  

Chauffage au gaz individuel Chauffage au gaz collectif
Le locataire est responsable de l'entretien annuel de la chaudière Le propriétaire ou le syndic est responsable de l'entretien annuel de la chaudière
Attention

Même s’il s’agit d’un chauffage au gaz individuel, le contrat de bail peut stipuler que l’entretien de la chaudière relève de la responsabilité du propriétaire. Pensez donc à bien le rédiger et, le cas échéant, à bien regarder chacune des mentions présentes dans le contrat de bail

De même, si le locataire est en charge de l’entretien annuel de la chaudière, les réparations lourdes et changements de pièces de l’équipement restent quant à elles à la charge du propriétaire.

Faut-il souscrire un contrat annuel d’entretien de sa chaudière à gaz ? 

La souscription d’un contrat annuel d’entretien de la chaudière peut être intéressante dans la mesure où certains prestataires vous proposent des services de dépannage tout au long de l’année. Le contrat peut également être automatiquement reconductible ce qui permet de vous décharger de cette préoccupation supplémentaire. 

En revanche, la souscription d’un contrat vous lie à un prestataire. Même si le prix est plus rentable que le paiement de prestations séparées encore faut-il que la collaboration se passe bien… Il faut donc bien peser le pour et le contre avant de s’engager  ! 

Comment résilier un contrat d’entretien pour sa chaudière ?

La souscription d’un contrat annuel d’entretien entraîne une seconde interrogation : comment le résilier ?

Là encore, la situation sera différente selon si vous avez un contrat sans engagement ou bien à durée déterminée : 

  • Le contrat sans engagement : le contrat est résiliable à tout moment dans le respect du délai de préavis ; 
  • Le contrat à durée déterminée : le contrat est seulement réalisable à date d’anniversaire (sauf exception, lors d’un déménagement par exemple). 

Vous ne vous souvenez plus de la date d’anniversaire du contrat  ? Pas d’inquiétude, la loi prévoit une obligation pour le prestataire de vous prévenir de l’arrivée de cette période. 

Entretenir soi-même sa chaudière au quotidien

Nous l’avons vu, vous ne pouvez pas entreprendre de faire la révision de votre chaudière vous-même. Même si vous êtes un bricoleur aguerri, l’entretien annuel doit impérativement être réalisé par un professionnel. 

En revanche, vous pouvez tout à fait contribuer au bon fonctionnement de votre chaudière au quotidien. C’est même fortement conseillé  ! Un suivi régulier et la mise en place de bonnes pratiques permettront de maintenir votre chaudière dans un état de fonctionnement optimal. D'autant plus que de nombreux gestes comme purger ses radiateurs sont à la portée de tous  !

Contrôler le niveau de pression de la chaudière à gaz 

La première bonne pratique à avoir consiste à contrôler le niveau de pression de votre chaudière à gaz. Vous devez être en mesure de vérifier que son niveau est adapté : il doit être compris entre 1 et 2 bars. Pour consulter ces données, c'est simple. Il suffit de vous reporter aux informations indiquées sur votre chaudière au niveau de l’indicateur de pression, également appelé le manomètre. 

Si le niveau de pression est trop haut ou trop bas, il faudra alors procéder à différentes manipulations comme purger la chaudière ou les radiateurs. 

Attention

Si votre chaudière subit une baisse de pression régulière, c’est qu’il y a peut-être une pièce défectueuse qu’il va falloir changer.  

Purger la chaudière 

Justement, en parlant des manipulations à réaliser sur votre équipement, savez-vous comment purger votre chaudière ?

Dans les faits, il s’agit simplement de remettre de l’eau dans le circuit. L’objectif est de chasser l’air présent dans la chaudière pour faire remonter le niveau de pression de cette dernière. C’est donc un excellent moyen pour ramener votre chaudière à un niveau de pression normal. 

En pratique, pour purger votre chaudière il vous suffit de tourner une molette située la plupart du temps en dessous du boîtier. Quant aux chaudières plus anciennes, elles possèdent généralement une vis à purger.  

Attention

Avant d’effectuer la moindre manipulation, pensez toujours à placer votre chaudière en mode hors tension. Une fois que c’est fait, munissez-vous d’un petit récipient et placez-le sous la chaudière, de l’eau risque de couler. 

Nettoyer le circuit de chauffage 

Une autre manipulation utile pour un entretien quotidien consiste à désembouer votre chaudière. Peut-être ne le saviez-vous pas, mais votre équipement contient de la boue. Lorsqu’elle est en trop grande quantité, il arrive alors que sa présence soit à l’origine de dysfonctionnements entraînant une baisse des performances énergétiques de votre chaudière. Et en faisant chuter les performances énergétiques de l’appareil, c’est votre consommation qui augmente.  

Pour pallier ce dysfonctionnement, il existe ce que l’on appelle le désembouage. Il s’agit d’une manipulation qui permet d’évacuer la boue et de restaurer dans le même temps l’état des tuyaux. 

Pour réaliser le désembouage, placez dans un premier temps votre chaudière à l’arrêt puis vidanger le circuit, versez le désembouant et refermez. Laissez le produit agir, puis réalisez ensuite une nouvelle vidange afin de vous assurer que la boue est bien évacuée. Une fois l’intervention terminée, remettez une bonne pression en purgeant les radiateurs et la chaudière, puis rallumez l’appareil. 

Dépoussiérer le capot de la chaudière 

La majeure partie du temps, le capot des chaudières s’enlève assez facilement. Si c’est votre cas, n’hésitez pas à régulièrement dépoussiérer la zone en faisant toujours attention à ne pas endommager les différentes pièces de la chaudière.

Pour ce faire, vous pouvez tout à fait utiliser : 

  • votre aspirateur ; 
  • une brosse douce ; 
  • un chiffon antistatique ; 
  • un sèche-cheveux.  

Vérifier l’ensemble des jointures et raccords 

Dans les bonnes pratiques à adopter pour l’entretien courant de votre chaudière, il y a aussi le contrôle de l’étanchéité des joints et raccords. Cette manipulation permet de s’assurer qu’il n’y a pas de fuite. Elle est donc particulièrement utile pour prévenir les risques d’intoxication au monoxyde de carbone. 

L'ensemble de ces techniques vous permettront de maintenir votre chaudière à gaz dans un état optimal et d'allonger sa durée de vie. Quant à la question « qui doit réaliser l’entretien de la chaudière  ? » La réponse est : tout le monde

  1. Le chauffagiste intervient chaque année pour réaliser la révision annuelle. 
  2. Le propriétaire doit entretenir quotidiennement son équipement. 
  3. Le locataire doit faire réaliser l’entretien annuel de la chaudière (lorsqu’il s’agit d’un logement loué). 
  4. Le syndic est responsable de l’entretien de la chaudière lorsqu’il s’agit d’un chauffage au gaz collectif.

Par conséquent cet article nous concerne tous, il est donc à lire avec une attention particulière. Nous sommes tous confrontés à un moment donné ou à un autre à l’entretien d’une chaudière. 

Et pour aller plus loin sur le sujet, nous vous conseillons la lecture de l’ADEME : L’entretien des chaudières 

FAQ

Est-il obligatoire d’avoir un contrat d’entretien chaudière ?

Si l’entretien annuel de votre chaudière est obligatoire, vous êtes en revanche libre de pouvoir souscrire un contrat d’entretien ou non. La souscription n’est donc pas obligatoire. 

Comment se passe l’entretien de la chaudière ?

L’entretien annuel de votre chaudière nécessite l’intervention d’un professionnel : le chauffagiste. Ce dernier démonte l’appareil, le nettoie, le vidange puis réalise les réglages nécessaires au bon fonctionnement de la chaudière.  

Entretien chaudière gaz : à quelle fréquence doit-il être fait ?

L’entretien de la chaudière au gaz doit être réalisé tous les ans par un professionnel agréé. 

Entretien d'une chaudière : qui est responsable et quelles sont les obligations à respecter ?

L’entretien de votre chaudière doit être réalisé chaque année par un professionnel. Cette obligation est valable pour tous les équipements et ce peu importe que la chaudière soit neuve ou ancienne. L’intervention limite en effet les risques de panne et assure la pérennité de votre appareil. Syndic, propriétaire ou locataire… Vous vous demandez sans doute qui est alors chargé de cet entretien ?

Découvrez quelles sont les personnes responsables de cette obligation de révision, comment et quels gestes permettent au quotidien de maintenir votre chaudière dans une performance optimale. 

Est-il obligatoire de réaliser un entretien annuel de sa chaudière ?

Démarrons par le premier point : l’obligation d’entretien d'une chaudière à gaz. À la question : la révision annuelle de sa chaudière est-elle obligatoire ?

Et bien la réponse est oui, l’entretien annuel est obligatoire. Chaque année, un professionnel doit réaliser la maintenance de votre appareil pour s’assurer qu'il fonctionne bien.

Ces vérifications sont nécessaires pour deux raisons : 

  1. Eviter les intoxications au monoxyde de carbone ; 
  2. Prévenir les incendies liés à une chaudière défectueuse. 

Qu’est-ce que le monoxyde de carbone ? 

Le monoxyde de carbone est un gaz invisible et inodore que l’on retrouve dans une chaudière. Lorsque l’appareil est bien entretenu, tout va bien, mais si l’équipement est défectueux, la fuite de monoxyde de carbone peut présenter un risque important pour l’organisme. Selon Santé Publique France, il est à l’origine d’environ 100 décès par an pour plus de 3 000 intoxications au monoxyde de carbone. 

Comment se déroule l’entretien annuel de la chaudière ? 

L’intervention du professionnel 

Pour anticiper ces différents risques, le technicien doit alors contrôler l’état général de votre chaudière. Ce dernier démonte l’appareil, le nettoie, le vidange puis réalise les réglages nécessaires au bon fonctionnement de la chaudière. Si le sujet vous intéresse, sachez que la norme AFNOR NF X 50-010 précise les différentes étapes que le technicien doit réaliser à l’occasion de l’entretien annuel.

À cet effet, la visite du professionnel doit à minima comprendre : 

  • la vidange de la chaudière ; 
  • les vérifications liées à la sécurité de l’équipement ainsi que la ventilation dans le logement ; 
  • le contrôle de l’étanchéité et le débit des circuits de gaz et d’eau ; 
  • les vérifications de la pompe ainsi que de la pression du vase d’expansion ; 
  • le contrôle du bon fonctionnement du thermostat ; 
  • le contrôle de la température de l’eau et de son réglage ; 
  • l’évaluation des performances énergétiques de la chaudière ainsi que ses émissions de polluants atmosphériques;
  • la mesure exacte de la quantité de monoxyde de carbone autour de la chaudière ; 
  • le nettoyage de la chaudière (corps de chauffe, brûleur et veilleuse). 

L’attestation d’entretien annuel de la chaudière 

Une fois l’entretien réalisé, attendez-vous à recevoir une attestation dans les 15 jours suivant la révision. Ce document retrace l’ensemble des manipulations effectuées par le technicien (les points contrôlés et les points corrigés). Il peut également prévoir quelques conseils pour entretenir votre chaudière à gaz au quotidien

Cette attestation sera demandée par votre assurance en cas de sinistre : elle est donc à conserver précieusement  ! 

À savoir

La présence de monoxyde de carbone est tout à fait normale dans une chaudière. Cependant, au-delà d’un certain seuil, le chauffagiste doit vous alerter.

Ce seuil correspond à : 

  • entre 10 et 50 ppm3 (particules par million) : il y a une anomalie dans votre chaudière que le professionnel peut corriger ; 
  • plus de 50 ppm : il s’agit du seuil d’alerte, à ce stade le chauffagiste doit impérativement mettre votre chaudière à l’arrêt. 

Pourquoi faire une révision annuelle de sa chaudière ? 

On ne va pas se le cacher, la révision annuelle semble être une contrainte de plus à intégrer à la fois à notre agenda, mais aussi à notre budget. D’autant plus que la loi ne prévoit aucune véritable sanction, alors pourquoi nous imposer ça  ? 

  1. Premièrement parce que l’assureur peut refuser de prendre en charge les dégâts liés à un sinistre dans votre habitation.
  2. Deuxièmement, parce que le propriétaire peut réclamer au locataire de régler le remplacement de la chaudière si cette dernière a été mal entretenue. Nous reviendrons sur ce dernier point plus tard. 

L’entretien annuel offre également d’autres avantages comme réduire le risque de panne, vous faire réaliser de belles économies ou encore allonger la durée de vie de l'équipement. Analysons ça plus en détail.

Réduire le risque de panne ou dysfonctionnement

Entretenir sa chaudière annuellement permet de prévenir les pannes et autres dysfonctionnements que pourrait générer votre équipement. Et vous en conviendrez, se retrouver sans chauffage en hiver, ça peut être très douloureux  ! 

Concrètement, le nettoyage réalisé par le technicien, les vérifications et le changement de pièces permettent de sécuriser l’installation. Nous vous citions précédemment l’exemple de l’hiver sans chauffage, mais une intoxication au monoxyde de carbone peut avoir des conséquences encore plus graves sur l’organisme. En somme, on n’est jamais assez prudent  ! 

Réaliser des économies sur votre consommation 

En plus d’éviter la panne, la révision annuelle de votre chaudière permet de réduire votre consommation. Selon l’ADEME, cet entretien permet d’économiser 8 à 12 % d’énergie par an, soit une baisse sur votre facture non négligeable  !  

Entretenir sa chaudière est donc plus économique, mais aussi plus écologique ! Une chaudière bien entretenue émet moins de CO2.   

Allonger la durée de vie de l’équipement

Une chaudière gaz qui fonctionne bien est également une chaudière qui aura une plus longue durée de vie. En moyenne, une chaudière mal entretenue peut durer entre 10 et 21 ans contre 20 ans pour une chaudière bien entretenue. 

En quelques chiffres, l’entretien annuel de votre chaudière, c’est : 

  • 8 % à 12 % d’économies réalisées ; 
  • une espérance de vie multipliée par 2 ; 
  • 5 fois moins de panne ! 

Le prix de l’entretien d’une chaudière à gaz 

Passons maintenant à la question qui fâche : le prix. En moyenne, le prix d’une visite d’entretien de chaudière est estimé à 124 €. Ce tarif peut néanmoins descendre à 70 € pour les contrats les plus basiques et monter jusqu’à 184 € pour les contrats d’entretiens les plus complets. 

Le prix de la visite d'entretien varie bien évidemment en fonction des prestations, des prestataires, mais également de la localisation du bien. 

Astuce

Comme chaque prestataire est libre de pratiquer des prix différents, nous vous recommandons toujours de demander plusieurs devis. Cela vous donnera un bon ordre d’idées quant aux tarifs pratiqués pour entretenir annuellement votre chaudière gaz. 

Quand faire l’entretien d’une chaudière à gaz ? 

À ce stade vous l’avez compris : l’entretien annuel de sa chaudière est obligatoire et indispensable. Mais à quel moment de l’année cette révision doit-elle intervenir  ?

Sur ce point le choix est libre. Néanmoins il existe des périodes plus propices que d’autres pour faire réviser sa chaudière. En hiver par exemple, les pannes sont assez récurrentes et les délais par conséquent beaucoup plus longs pour obtenir un rendez-vous. Comme il y a de nombreuses urgences à gérer en cette saison, même en ayant pris un rendez-vous bien à l’avance, rien ne vous garantit qu’il ne soit pas reporté en raison d’une intervention plus urgente.  

En revanche, le printemps, l’été ou encore l’automne représentent les trois saisons les plus propices pour la visite d'entretien de votre chaudière. 

Propriétaire ou locataire : qui paie l’entretien de la chaudière ? 

Passons maintenant au point suivant, à savoir : qui du propriétaire ou du locataire doit prendre en charge le paiement de l’entretien de la chaudière  ?

Il n'existe pas de réponse universelle, tout dépend. Le titulaire de cette obligation sera en effet différent selon s’il s’agit d’un chauffage au gaz individuel ou d’un chauffage au gaz collectif :  

Chauffage au gaz individuel Chauffage au gaz collectif
Le locataire est responsable de l'entretien annuel de la chaudière Le propriétaire ou le syndic est responsable de l'entretien annuel de la chaudière
Attention

Même s’il s’agit d’un chauffage au gaz individuel, le contrat de bail peut stipuler que l’entretien de la chaudière relève de la responsabilité du propriétaire. Pensez donc à bien le rédiger et, le cas échéant, à bien regarder chacune des mentions présentes dans le contrat de bail

De même, si le locataire est en charge de l’entretien annuel de la chaudière, les réparations lourdes et changements de pièces de l’équipement restent quant à elles à la charge du propriétaire.

Faut-il souscrire un contrat annuel d’entretien de sa chaudière à gaz ? 

La souscription d’un contrat annuel d’entretien de la chaudière peut être intéressante dans la mesure où certains prestataires vous proposent des services de dépannage tout au long de l’année. Le contrat peut également être automatiquement reconductible ce qui permet de vous décharger de cette préoccupation supplémentaire. 

En revanche, la souscription d’un contrat vous lie à un prestataire. Même si le prix est plus rentable que le paiement de prestations séparées encore faut-il que la collaboration se passe bien… Il faut donc bien peser le pour et le contre avant de s’engager  ! 

Comment résilier un contrat d’entretien pour sa chaudière ?

La souscription d’un contrat annuel d’entretien entraîne une seconde interrogation : comment le résilier ?

Là encore, la situation sera différente selon si vous avez un contrat sans engagement ou bien à durée déterminée : 

  • Le contrat sans engagement : le contrat est résiliable à tout moment dans le respect du délai de préavis ; 
  • Le contrat à durée déterminée : le contrat est seulement réalisable à date d’anniversaire (sauf exception, lors d’un déménagement par exemple). 

Vous ne vous souvenez plus de la date d’anniversaire du contrat  ? Pas d’inquiétude, la loi prévoit une obligation pour le prestataire de vous prévenir de l’arrivée de cette période. 

Entretenir soi-même sa chaudière au quotidien

Nous l’avons vu, vous ne pouvez pas entreprendre de faire la révision de votre chaudière vous-même. Même si vous êtes un bricoleur aguerri, l’entretien annuel doit impérativement être réalisé par un professionnel. 

En revanche, vous pouvez tout à fait contribuer au bon fonctionnement de votre chaudière au quotidien. C’est même fortement conseillé  ! Un suivi régulier et la mise en place de bonnes pratiques permettront de maintenir votre chaudière dans un état de fonctionnement optimal. D'autant plus que de nombreux gestes comme purger ses radiateurs sont à la portée de tous  !

Contrôler le niveau de pression de la chaudière à gaz 

La première bonne pratique à avoir consiste à contrôler le niveau de pression de votre chaudière à gaz. Vous devez être en mesure de vérifier que son niveau est adapté : il doit être compris entre 1 et 2 bars. Pour consulter ces données, c'est simple. Il suffit de vous reporter aux informations indiquées sur votre chaudière au niveau de l’indicateur de pression, également appelé le manomètre. 

Si le niveau de pression est trop haut ou trop bas, il faudra alors procéder à différentes manipulations comme purger la chaudière ou les radiateurs. 

Attention

Si votre chaudière subit une baisse de pression régulière, c’est qu’il y a peut-être une pièce défectueuse qu’il va falloir changer.  

Purger la chaudière 

Justement, en parlant des manipulations à réaliser sur votre équipement, savez-vous comment purger votre chaudière ?

Dans les faits, il s’agit simplement de remettre de l’eau dans le circuit. L’objectif est de chasser l’air présent dans la chaudière pour faire remonter le niveau de pression de cette dernière. C’est donc un excellent moyen pour ramener votre chaudière à un niveau de pression normal. 

En pratique, pour purger votre chaudière il vous suffit de tourner une molette située la plupart du temps en dessous du boîtier. Quant aux chaudières plus anciennes, elles possèdent généralement une vis à purger.  

Attention

Avant d’effectuer la moindre manipulation, pensez toujours à placer votre chaudière en mode hors tension. Une fois que c’est fait, munissez-vous d’un petit récipient et placez-le sous la chaudière, de l’eau risque de couler. 

Nettoyer le circuit de chauffage 

Une autre manipulation utile pour un entretien quotidien consiste à désembouer votre chaudière. Peut-être ne le saviez-vous pas, mais votre équipement contient de la boue. Lorsqu’elle est en trop grande quantité, il arrive alors que sa présence soit à l’origine de dysfonctionnements entraînant une baisse des performances énergétiques de votre chaudière. Et en faisant chuter les performances énergétiques de l’appareil, c’est votre consommation qui augmente.  

Pour pallier ce dysfonctionnement, il existe ce que l’on appelle le désembouage. Il s’agit d’une manipulation qui permet d’évacuer la boue et de restaurer dans le même temps l’état des tuyaux. 

Pour réaliser le désembouage, placez dans un premier temps votre chaudière à l’arrêt puis vidanger le circuit, versez le désembouant et refermez. Laissez le produit agir, puis réalisez ensuite une nouvelle vidange afin de vous assurer que la boue est bien évacuée. Une fois l’intervention terminée, remettez une bonne pression en purgeant les radiateurs et la chaudière, puis rallumez l’appareil. 

Dépoussiérer le capot de la chaudière 

La majeure partie du temps, le capot des chaudières s’enlève assez facilement. Si c’est votre cas, n’hésitez pas à régulièrement dépoussiérer la zone en faisant toujours attention à ne pas endommager les différentes pièces de la chaudière.

Pour ce faire, vous pouvez tout à fait utiliser : 

  • votre aspirateur ; 
  • une brosse douce ; 
  • un chiffon antistatique ; 
  • un sèche-cheveux.  

Vérifier l’ensemble des jointures et raccords 

Dans les bonnes pratiques à adopter pour l’entretien courant de votre chaudière, il y a aussi le contrôle de l’étanchéité des joints et raccords. Cette manipulation permet de s’assurer qu’il n’y a pas de fuite. Elle est donc particulièrement utile pour prévenir les risques d’intoxication au monoxyde de carbone. 

L'ensemble de ces techniques vous permettront de maintenir votre chaudière à gaz dans un état optimal et d'allonger sa durée de vie. Quant à la question « qui doit réaliser l’entretien de la chaudière  ? » La réponse est : tout le monde

  1. Le chauffagiste intervient chaque année pour réaliser la révision annuelle. 
  2. Le propriétaire doit entretenir quotidiennement son équipement. 
  3. Le locataire doit faire réaliser l’entretien annuel de la chaudière (lorsqu’il s’agit d’un logement loué). 
  4. Le syndic est responsable de l’entretien de la chaudière lorsqu’il s’agit d’un chauffage au gaz collectif.

Par conséquent cet article nous concerne tous, il est donc à lire avec une attention particulière. Nous sommes tous confrontés à un moment donné ou à un autre à l’entretien d’une chaudière. 

Et pour aller plus loin sur le sujet, nous vous conseillons la lecture de l’ADEME : L’entretien des chaudières 

FAQ

Est-il obligatoire d’avoir un contrat d’entretien chaudière ?

Si l’entretien annuel de votre chaudière est obligatoire, vous êtes en revanche libre de pouvoir souscrire un contrat d’entretien ou non. La souscription n’est donc pas obligatoire. 

Comment se passe l’entretien de la chaudière ?

L’entretien annuel de votre chaudière nécessite l’intervention d’un professionnel : le chauffagiste. Ce dernier démonte l’appareil, le nettoie, le vidange puis réalise les réglages nécessaires au bon fonctionnement de la chaudière.  

Entretien chaudière gaz : à quelle fréquence doit-il être fait ?

L’entretien de la chaudière au gaz doit être réalisé tous les ans par un professionnel agréé. 

Gérez votre location en 10 minutes par mois.

Une solution à chaque problématique locative accessible en 3 clics.

Documents - Conseils Experts

Noté 4,7/5 par 1 350+ bailleurs