Location Semi Meublée VS Location Meublée : quelles différences ?
Location Semi Meublée VS Location Meublée : quelles différences ?

Location Semi Meublée VS Location Meublée : quelles différences ?

Location meublée, vide ou semi-meublée… Le jargon immobilier est parfois vaste, si bien qu’on peut rapidement s’y perdre. Mais alors quelle est la différence entre ces 3 types de location ? Est-ce qu’une location semi-meublée est régie par les mêmes règles qu’une location meublée ? Dans le cas contraire, comment fonctionne-t-elle ? La location semi-meublée ne vous est pas familière ? Pas d’inquiétude ! Voici tout ce qu’il y a savoir sur le sujet.

C’est quoi un appartement semi-meublé ?

Il n’existe pas de définition stricte d’un appartement semi-meublé pour la bonne et simple raison que cette catégorie ne fait l’objet d’aucun encadrement légal. On parle généralement d’un appartement semi-meublé lorsque le bien comprend de l’électroménager (de cuisine) de type réfrigérateur ou cuisinière sans pour autant respecter à la lettre la liste prévue par l’article 2 du décret n° 2015-981 du 31 juillet 2015 fixant les éléments de mobilier d’un logement meublé. 

Ainsi, un logement semi-meublé peut contenir d’autres meubles comme un lit, un canapé ou une table de chevet, mais ce n’est pas une obligation.

Quels sont les équipements obligatoires d’une location semi-meublée ? 

Vous l’aurez compris, sur le plan juridique et légal la location semi-meublée n’existe pas. Par conséquent, aucun équipement n’est véritablement obligatoire dans une location semi-meublée. Pour faire simple, si un logement ne contient pas les éléments indispensables au logement meublé, il est juridique, légalement et fiscalement considéré comme une location nue. Et ce même si le logement propose des équipements de base comme un lave-vaisselle, un micro-ondes ou un canapé. 

Quelle est la durée minimum d’un bail de location semi-meublé ? 

Comme sur le plan juridique, la location semi-meublée s’apparente à une location vide, la durée de son bail est également identique. Ainsi, le bail de location doit être conclu pour une durée minimale de 3 ans. 

À savoir

Un propriétaire ne peut pas proposer à son locataire une durée inférieure à 3 ans, et ce quand bien même le candidat serait d’accord et signerait le bail indiquant un délai plus court. 

Quelles différences entre location meublée et semi-meublée ? 

Nous l’avons vu, la location semi-meublée est différente de la location meublée et à ce titre, elle n’est pas régie par les mêmes règles. Quelle différence peut-on relever entre les deux ?

Équipements Fiscalité
1
  • Literie (avec couette et/ou couverture)
  • Dispositif d’occultation des fenêtres dans certaines pièces comme la chambre
  • Plaques de cuisson
  • Four ou un four à micro-ondes
  • Réfrigérateur et un congélateur
  • Vaisselle
  • Ustensiles de cuisine
  • Table et des chaises
  • Étagères de rangement
  • Luminaires
  • Matériel d’entretien ménager
Présence d’équipements ménagers : réfrigérateur, cuisinière, lave-vaisselle, four à micro-ondes...
2
  • Régime micro BIC (abattement de 50 %)
  • Régime réel (déduction des charges au réel)
  • Régime micro-foncier (abattement de 30 %)
  • Régime réel (déduction des charges au réel)

Quels sont les avantages de la location semi-meublée ?

Passons maintenant aux avantages qu'offre la location semi-meublée. Cette dernière présente différents bénéfices tant pour le propriétaire que le locataire. Analysons cela plus en détail. 

La location semi-meublée côté propriétaire 

Une flexibilité dans l’aménagement du bien 

Comme le logement n’intègre pas la catégorie des logements meublés, le propriétaire n’est pas obligé de suivre les éléments essentiels à un bien meuble à la lettre. Il n’a pas à munir l’appartement d’un lit, d’un canapé, etc. C’est donc des économies réalisées pour lui ainsi qu’une charge mentale en moins dans la gestion quotidienne de ces équipements. 

Une sécurité supplémentaire contre la vacance locative

Durée de bail plus longue, préavis étendu à 3 mois (hors zone tendue), la location semi-meublée présente aussi une sécurité supplémentaire pour un propriétaire bailleur contre la vacance locative. Les délais pour quitter les lieux sont allongés, ils limitent le turn-over entre les locataires et assurent au propriétaire une meilleure rentabilité locative sur la durée. 

Une facilité de mise en location 

Les locataires ne souhaitent pas toujours investir dans un frigo ou une cuisinière dans le cadre d’une location. C’est pourquoi certains privilégient les biens contenant déjà l’électroménager de base. Ce point est même rédhibitoire pour certains. Car oui, les équipements coûtent cher et certains n’ont tout simplement pas le budget nécessaire pour s’engager dans une location et investir dans un électroménager dont ils ne se serviront pas forcément dans les logements ultérieurs. Par conséquent la location semi-meublée permet au propriétaire d’obtenir un plus large panel de locataires et donc une visibilité plus importante. 

La location semi-meublée côté locataire 

Une réduction des dépenses au moment de l’emménagement 

Du côté du locataire, ici encore les avantages ne sont pas négligeables. La location semi-meublée permet de réduire les dépenses au moment de l’emménagement. Nous l’avons vu plus haut, nombreux sont aujourd’hui les locataires qui ne souhaitent pas investir dans l’électroménager de base (frigo, lave-vaisselle, cuisinière…) au moment de l’entrée dans les lieux. Et on comprend aisément pourquoi. Les équipements peuvent rapidement coûter cher et ce n’est pas dit qu’ils soient nécessaires dans une future location. Les locations meublées et semi-meublées sont de plus en plus répandues et proposent déjà tout l’équipement adapté. Conclusion ? Le frigo acheté 1 an auparavant termine sur Le Bon Coin (à moitié prix) ou dans un grenier dans lequel il ne ressortira peut-être jamais. 

Déménager léger 

Si les dépenses sont réduites lors de l’entrée dans logement en semi-meublé, le poids l’est également. C’est logique. Si le les équipements ne sont pas à acheter, ils ne sont pas à porter non plus. Et déménager léger, c’est quand même largement plus simple que de devoir transporter tout son attirail avec soi. C’est du stress en moins, parfois la location d’un véhicule en moins et surtout des forces et une charge mentale économisées. 

Choisir librement ses meubles 

Mais louer en semi-meublé ce n’est pas louer un logement meublé. Cela présente un avantage de taille : laisser la liberté au locataire de choisir ses propres meubles. Là où la location meublée peut avoir un aspect assez impersonnel (rien ne vous appartient), la location semi-meublée vous décharge des frais les plus lourds (frigo, cuisinière…) mais vous laisse la liberté d’accessoiriser le logement avec vos goûts. Vous êtes ainsi libre d’y amener vos propres meubles. C’est un excellent compromis pour se sentir véritablement chez soi sans avoir à débourser une fortune dans l’électroménager.

L’impôt sur la location semi-meublée

Reste une question en suspens : comment se passe l’imposition sur la location semi-meublée ? Et bien c’est plutôt simple. Nous l’avons vu, la location semi-meublée n’a pas de statut juridique propre. En théorie, elle s’apparente à un logement vide.

Les revenus issus de la location sont donc à indiquer dans la catégorie « revenus fonciers » de votre déclaration de revenus classique (formulaire n° 2042).

En revanche, si votre location semi-meublée contient tous les éléments indispensables au statut de location meublée, les revenus seront dans ce cas imposés dans la catégorie « bénéfices industriels et commerciaux ». Vous devrez alors joindre à votre déclaration de revenus classique le formulaire ​​le formulaire 2042-C-PRO. 

FAQ

Quel est le délai de préavis d’un logement semi-meublé ? 

Le délai de préavis d’un appartement semi-meublé est de 3 mois. En revanche, si le bien est situé en zone tendue, ce délai est ramené à 1 mois et ce peu importe que le logement soit vide, meublé ou semi-meublé. 

Quelle est la fiscalité d’une location semi-meublée ? 

2 régimes sont possibles en matière de fiscalité d’une location semi-meublée à savoir : opter pour le régime micro-foncier ou le régime réel. Dans le premier cas, le propriétaire bénéficie d’un abattement systématique de 30 %. Dans le second, il peut déduire ses charges au réel. 

La location semi-meublée est-elle une location non meublée avec cuisine équipée ? 

En quelque sorte. Il n’existe pas de définition stricte en la matière. Si dans la majorité des cas la location semi-meublée correspond à un bien non meublé avec cuisine équipée, le propriétaire peut aussi décider d’y ajouter un canapé ou un lit. Il est libre d’y apporter les équipements qu’il souhaite. 

Location Semi Meublée VS Location Meublée : quelles différences ?

Location meublée, vide ou semi-meublée… Le jargon immobilier est parfois vaste, si bien qu’on peut rapidement s’y perdre. Mais alors quelle est la différence entre ces 3 types de location ? Est-ce qu’une location semi-meublée est régie par les mêmes règles qu’une location meublée ? Dans le cas contraire, comment fonctionne-t-elle ? La location semi-meublée ne vous est pas familière ? Pas d’inquiétude ! Voici tout ce qu’il y a savoir sur le sujet.

C’est quoi un appartement semi-meublé ?

Il n’existe pas de définition stricte d’un appartement semi-meublé pour la bonne et simple raison que cette catégorie ne fait l’objet d’aucun encadrement légal. On parle généralement d’un appartement semi-meublé lorsque le bien comprend de l’électroménager (de cuisine) de type réfrigérateur ou cuisinière sans pour autant respecter à la lettre la liste prévue par l’article 2 du décret n° 2015-981 du 31 juillet 2015 fixant les éléments de mobilier d’un logement meublé. 

Ainsi, un logement semi-meublé peut contenir d’autres meubles comme un lit, un canapé ou une table de chevet, mais ce n’est pas une obligation.

Quels sont les équipements obligatoires d’une location semi-meublée ? 

Vous l’aurez compris, sur le plan juridique et légal la location semi-meublée n’existe pas. Par conséquent, aucun équipement n’est véritablement obligatoire dans une location semi-meublée. Pour faire simple, si un logement ne contient pas les éléments indispensables au logement meublé, il est juridique, légalement et fiscalement considéré comme une location nue. Et ce même si le logement propose des équipements de base comme un lave-vaisselle, un micro-ondes ou un canapé. 

Quelle est la durée minimum d’un bail de location semi-meublé ? 

Comme sur le plan juridique, la location semi-meublée s’apparente à une location vide, la durée de son bail est également identique. Ainsi, le bail de location doit être conclu pour une durée minimale de 3 ans. 

À savoir

Un propriétaire ne peut pas proposer à son locataire une durée inférieure à 3 ans, et ce quand bien même le candidat serait d’accord et signerait le bail indiquant un délai plus court. 

Quelles différences entre location meublée et semi-meublée ? 

Nous l’avons vu, la location semi-meublée est différente de la location meublée et à ce titre, elle n’est pas régie par les mêmes règles. Quelle différence peut-on relever entre les deux ?

Équipements Fiscalité
1
  • Literie (avec couette et/ou couverture)
  • Dispositif d’occultation des fenêtres dans certaines pièces comme la chambre
  • Plaques de cuisson
  • Four ou un four à micro-ondes
  • Réfrigérateur et un congélateur
  • Vaisselle
  • Ustensiles de cuisine
  • Table et des chaises
  • Étagères de rangement
  • Luminaires
  • Matériel d’entretien ménager
Présence d’équipements ménagers : réfrigérateur, cuisinière, lave-vaisselle, four à micro-ondes...
2
  • Régime micro BIC (abattement de 50 %)
  • Régime réel (déduction des charges au réel)
  • Régime micro-foncier (abattement de 30 %)
  • Régime réel (déduction des charges au réel)

Quels sont les avantages de la location semi-meublée ?

Passons maintenant aux avantages qu'offre la location semi-meublée. Cette dernière présente différents bénéfices tant pour le propriétaire que le locataire. Analysons cela plus en détail. 

La location semi-meublée côté propriétaire 

Une flexibilité dans l’aménagement du bien 

Comme le logement n’intègre pas la catégorie des logements meublés, le propriétaire n’est pas obligé de suivre les éléments essentiels à un bien meuble à la lettre. Il n’a pas à munir l’appartement d’un lit, d’un canapé, etc. C’est donc des économies réalisées pour lui ainsi qu’une charge mentale en moins dans la gestion quotidienne de ces équipements. 

Une sécurité supplémentaire contre la vacance locative

Durée de bail plus longue, préavis étendu à 3 mois (hors zone tendue), la location semi-meublée présente aussi une sécurité supplémentaire pour un propriétaire bailleur contre la vacance locative. Les délais pour quitter les lieux sont allongés, ils limitent le turn-over entre les locataires et assurent au propriétaire une meilleure rentabilité locative sur la durée. 

Une facilité de mise en location 

Les locataires ne souhaitent pas toujours investir dans un frigo ou une cuisinière dans le cadre d’une location. C’est pourquoi certains privilégient les biens contenant déjà l’électroménager de base. Ce point est même rédhibitoire pour certains. Car oui, les équipements coûtent cher et certains n’ont tout simplement pas le budget nécessaire pour s’engager dans une location et investir dans un électroménager dont ils ne se serviront pas forcément dans les logements ultérieurs. Par conséquent la location semi-meublée permet au propriétaire d’obtenir un plus large panel de locataires et donc une visibilité plus importante. 

La location semi-meublée côté locataire 

Une réduction des dépenses au moment de l’emménagement 

Du côté du locataire, ici encore les avantages ne sont pas négligeables. La location semi-meublée permet de réduire les dépenses au moment de l’emménagement. Nous l’avons vu plus haut, nombreux sont aujourd’hui les locataires qui ne souhaitent pas investir dans l’électroménager de base (frigo, lave-vaisselle, cuisinière…) au moment de l’entrée dans les lieux. Et on comprend aisément pourquoi. Les équipements peuvent rapidement coûter cher et ce n’est pas dit qu’ils soient nécessaires dans une future location. Les locations meublées et semi-meublées sont de plus en plus répandues et proposent déjà tout l’équipement adapté. Conclusion ? Le frigo acheté 1 an auparavant termine sur Le Bon Coin (à moitié prix) ou dans un grenier dans lequel il ne ressortira peut-être jamais. 

Déménager léger 

Si les dépenses sont réduites lors de l’entrée dans logement en semi-meublé, le poids l’est également. C’est logique. Si le les équipements ne sont pas à acheter, ils ne sont pas à porter non plus. Et déménager léger, c’est quand même largement plus simple que de devoir transporter tout son attirail avec soi. C’est du stress en moins, parfois la location d’un véhicule en moins et surtout des forces et une charge mentale économisées. 

Choisir librement ses meubles 

Mais louer en semi-meublé ce n’est pas louer un logement meublé. Cela présente un avantage de taille : laisser la liberté au locataire de choisir ses propres meubles. Là où la location meublée peut avoir un aspect assez impersonnel (rien ne vous appartient), la location semi-meublée vous décharge des frais les plus lourds (frigo, cuisinière…) mais vous laisse la liberté d’accessoiriser le logement avec vos goûts. Vous êtes ainsi libre d’y amener vos propres meubles. C’est un excellent compromis pour se sentir véritablement chez soi sans avoir à débourser une fortune dans l’électroménager.

L’impôt sur la location semi-meublée

Reste une question en suspens : comment se passe l’imposition sur la location semi-meublée ? Et bien c’est plutôt simple. Nous l’avons vu, la location semi-meublée n’a pas de statut juridique propre. En théorie, elle s’apparente à un logement vide.

Les revenus issus de la location sont donc à indiquer dans la catégorie « revenus fonciers » de votre déclaration de revenus classique (formulaire n° 2042).

En revanche, si votre location semi-meublée contient tous les éléments indispensables au statut de location meublée, les revenus seront dans ce cas imposés dans la catégorie « bénéfices industriels et commerciaux ». Vous devrez alors joindre à votre déclaration de revenus classique le formulaire ​​le formulaire 2042-C-PRO. 

FAQ

Quel est le délai de préavis d’un logement semi-meublé ? 

Le délai de préavis d’un appartement semi-meublé est de 3 mois. En revanche, si le bien est situé en zone tendue, ce délai est ramené à 1 mois et ce peu importe que le logement soit vide, meublé ou semi-meublé. 

Quelle est la fiscalité d’une location semi-meublée ? 

2 régimes sont possibles en matière de fiscalité d’une location semi-meublée à savoir : opter pour le régime micro-foncier ou le régime réel. Dans le premier cas, le propriétaire bénéficie d’un abattement systématique de 30 %. Dans le second, il peut déduire ses charges au réel. 

La location semi-meublée est-elle une location non meublée avec cuisine équipée ? 

En quelque sorte. Il n’existe pas de définition stricte en la matière. Si dans la majorité des cas la location semi-meublée correspond à un bien non meublé avec cuisine équipée, le propriétaire peut aussi décider d’y ajouter un canapé ou un lit. Il est libre d’y apporter les équipements qu’il souhaite. 

Gérez votre location en 10 minutes par mois.

Une solution à chaque problématique locative accessible en 3 clics.

Documents - Conseils Experts

Noté 4,7/5 par 1 350+ bailleurs