Logo BailFacile

Quand, pourquoi et comment faire une promesse synallagmatique de vente ?

Promesse synallagmatique

SOMMAIRE

  • Définition d'une promesse synallagmatique de vente
  • Quand et pourquoi signer une promesse synallagmatique de vente ?
  • Quelles sont les conditions du compromis de vente ?
  • Comment se désister ?
  • FAQ

Ce qu'il faut retenir

La promesse synallagmatique de vente est un accord entre vendeur et acheteur sur le bien, le prix et les conditions de vente.

Elle n'est pas obligatoire mais conseillée pour sécuriser la vente immobilière chez le notaire.

Il faut cependant faire la distinction entre promesse synallagmatique de vente et promesse unilatérale de vente.

Télécharger la fiche en PDF

Vous êtes au bon endroit

Lisez les lignes qui suivent en toute confiance ! BailFacile aide déjà plus de 100 000 propriétaires-bailleurs à gérer leurs locations en totale autonomie. Conformité des documents et démarches, automatisations, signatures électroniques, finances, support...

BailFacile est noté 4.6/5 selon 1932 avis sur Trustpilot. En savoir plus

La promesse synallagmatique de vente, plus connue sous le nom de « compromis de vente », constitue la première étape d'un achat immobilier. Ce contrat engage le vendeur et l'acquéreur qui s'accordent sur le bien, le prix et les conditions de la transaction. 
Examinons ici quand, pourquoi et comment faire une promesse synallagmatique de vente.

Qu'est-ce qu'une promesse synallagmatique de vente ?

Définition selon l'article 1589 du Code civil

Conformément à l'article 1589 du Code civil, « la promesse de vente vaut vente, lorsqu'il y a consentement réciproque des deux parties sur la chose et sur le prix ».

Dès lors, la promesse synallagmatique de vente, aussi appelée « compromis de vente », est un contrat bilatéral où les obligations sont réciproques. En d'autres termes, le promettant (futur vendeur) s'engage à vendre un bien immobilier, et le bénéficiaire (futur acquéreur) promet de l'acheter au prix convenu.

La signature d'un compromis de vente est-elle obligatoire ?

Non, la signature d'un compromis préalablement à la conclusion d'un acte de vente ne constitue pas une obligation légale. Toutefois, elle est fortement recommandée afin de définir les conditions de la vente définitive qui sera régularisée chez le notaire.

Différence entre une promesse synallagmatique et une promesse unilatérale de vente 

L'Engagement des parties

La promesse synallagmatique de vente engage mutuellement le promettant et le bénéficiaire à respecter les termes du contrat.

En revanche, la promesse unilatérale de vente n'engage que le vendeur. Le futur acquéreur bénéficie d'une option exclusive pour acheter le bien durant une durée prédéfinie (habituellement de 2 à 3 mois). Pendant cette période, le vendeur ne peut pas proposer le bien à un autre acheteur.

Le dépôt de garantie ou l'indemnité d'immobilisation

La promesse unilatérale entraîne le versement, par le bénéficiaire, d'une indemnité d'immobilisation d'environ 10 % du prix de vente. Ce montant sert de compensation au vendeur pour l'exclusivité accordée. La somme sera déduite du prix total en cas d'achat. Si l'acheteur potentiel décide de ne pas poursuivre la transaction, il perd cette indemnité, sans autres obligations. 

Dans le cadre d'une promesse synallagmatique, le dépôt de garantie, qui varie généralement de 5 à 10 %, assure l'intention sérieuse d'acheter du bénéficiaire. Cet acompte est soustrait du prix de vente lors de la signature de l'acte authentique. Par ailleurs, il est restitué au bénéficiaire si la vente ne se réalise pas, notamment en cas de rétractation dans le délai légal ou si l'une des conditions suspensives n'est pas réalisée (par exemple en cas de refus de prêt de la banque).

L'enregistrement de la promesse unilatérale

Pour être valable, la promesse unilatérale de vente doit être enregistrée auprès des services fiscaux dans les 10 jours de sa signature. Les droits d'enregistrement d'un montant de 125 € sont à la charge de l'acquéreur.

Concernant le compromis de vente, l'enregistrement n'est pas nécessaire, sauf si l'acte est notarié. 

Quand et pourquoi signer une promesse synallagmatique de vente ?

La promesse synallagmatique intervient avant la signature de l'acte authentique de vente. Ce contrat préliminaire fixe les termes de la transaction future, incluant le prix de vente, les modalités de son paiement, ainsi que d'éventuelles conditions suspensives ou tout accord spécifique entre les parties.

La signature du compromise de vente présente plusieurs objectifs :

  • Réduire le risque d'annulation ou de renégociation du prix de vente.
  • Sécuriser la transaction en précisant les obligations de chaque partie et les recours juridiques en cas de non-respect des engagements pris.
  • Permettre à l'acquéreur qui envisage de financer l'achat par un prêt bancaire, de soumettre une demande de financement structurée.
S'abonner à la newsletter

Je m'abonne à l'Actualité du bailleur

Adresse e-mail
S'abonner à la newsletter

Je m'abonne à l'Actualité du bailleur

Adresse e-mail

Quelles sont les conditions du compromis de vente ?

Le compromis de vente, ou promesse synallagmatique, est un contrat préliminaire qui précède la vente définitive d'un bien immobilier. Par conséquent, il contient toutes les informations essentielles relatives à cette transaction :

  • Identification des parties : noms, prénoms, profession, dates et lieu de naissance et adresse du promettant et du bénéficiaire.
  • Désignation du bien : description complète du bien immobilier objet de la vente, incluant l'adresse, la superficie, le type de bien (appartement, maison, terrain, etc.), et le cas échéant, toutes informations sur les équipements et les annexes.
  • Prix de vente et modalités de financement : le montant convenu pour la vente et le mode de paiement (comptant, au moyen d'un prêt, à terme).
  • Dépôt de garantie : le montant de cet acompte, qui représente en pratique 5 ou 10 % du prix de vente, est conservé sur un compte séquestre jusqu'à la signature de l'acte authentique.
  • Conditions suspensives : celles-ci concernent notamment l'obtention d'un prêt par l'acheteur ou la vente de son logement actuel. Elles doivent être remplies pour que la vente puisse se réaliser.
  • Délai de rétractation : un délai légal de 10 jours après la signature du compromis de vente permet à l'acquéreur de renoncer à l'achat, sans pénalités.
  • Diagnostics immobiliers : ils concernent l'amiante, les termites, le plomb, la performance énergétique, l'état des risques et pollutions, etc. Ils sont obligatoires pour la signature de l'avant-contrat, et servent à informer l'acheteur de l'état du bien.
  • Autres conditions : l'avant-contrat peut inclure d'autres clauses spécifiques convenues entre les deux parties.

Comment se désister d'un contrat synallagmatique de vente ?

Le délai de rétractation 

Conformément à l'article L271-1 du Code de la construction et de l'habitation, l'acquéreur bénéficie d'un droit de rétractation de 10 jours incompressibles, qui lui permet de se désengager librement pendant cette période.

Ce délai commence à courir le lendemain de la première présentation de la lettre de notification du contrat adressée à l'acquéreur en recommandé avec accusé de réception. 

Comment calculer le délai de rétractation si le dernier jour est un jour férié ?

Si le dernier jour du délai tombe un week-end ou un jour férié, il est prolongé jusqu'au prochain jour ouvrable. 

Les conditions suspensives

La promesse synallagmatique de vente prévoit généralement des conditions suspensives qui doivent être remplies pour que la transaction se réalise. Elles concernent généralement l'obtention d'un prêt ou la vente d'un bien.

Si ces conditions ne sont pas satisfaites, l'acquéreur peut se rétracter en toute légalité, et demander la restitution de son dépôt de garantie.

Voici un exemple de lettre pour annuler une vente sous condition suspensive non réalisée :

« … Suite à la promesse synallagmatique de vente signée le [date] pour l'achat de [description du bien], je vous informe que la condition suspensive de [nature de la condition] n'a pas été réalisée (justificatif ci-joint). Par conséquent, je sollicite la restitution de l'acompte de [montant en euros] versé à titre de dépôt de garantie… »

La clause de dédit

La clause de dédit est une disposition contractuelle qui offre à l'une des parties la possibilité de se rétracter unilatéralement de la promesse de vente. Elle est conditionnée au versement d'une compensation financière préalablement fixée dans le compromis. Elle permet de mettre fin à l'accord sans l'approbation de l'autre partie, en évitant une procédure d'exécution forcée de la vente.

À noter que cette compensation n'est pas une pénalité, mais un moyen de libérer les parties de leurs obligations contractuelles sans autres conséquences légales.

La clause pénale

La clause pénale est une disposition qui vise à sanctionner l'inexécution ou le retard dans l'exécution des obligations contractuelles par l'une des parties. Elle prévoit le versement de dommages et intérêts dont le montant forfaitaire dissuasif est fixé par anticipation.

FAQ

Pourquoi faire une promesse synallagmatique de vente ?

La signature d'une promesse synallagmatique de vente (compromis) constitue une garantie d'engagement ferme entre le vendeur et l'acquéreur. Ce contrat permet de définir les conditions de la vente à venir, notamment le prix et les modalités de paiement.

Quelle est la principale différence entre la promesse unilatérale de vente et la promesse synallagmatique (compromis de vente) ?

La principale différence entre les deux contrats repose sur le niveau d'engagement des parties. Dans une promesse unilatérale de vente, seul le vendeur s'engage à céder son bien immobilier moyennant le prix convenu. En revanche, la promesse synallagmatique de vente engage mutuellement les deux parties.

Quels risques si je refuse de conclure la vente après la promesse synallagmatique ?

Le vendeur n'a pas le droit de se rétracter après la signature d'une promesse synallagmatique de vente. S'il choisit de ne pas honorer son engagement, il s'expose à des poursuites judiciaires pour l'exécution forcée de la vente.

BailFacile - Logiciel de gestion locative

Découvrez l’application de gestion locative N°1

Inscription en 2 minutes

Gérez vos location en totale autonomie avec BailFacile

BailFacile - Logiciel de gestion locative
Excellent|4.6 sur 1 932 avisLogo trustpilot

Partager

S'abonner à la newsletter

La newsletter des propriétaires-bailleurs

Comme 350 000 bailleurs, mettez-vous à jour sur l'actualité locative en moins de 10 minutes, 1 fois par mois.

Adresse e-mail

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité ainsi que les Conditions d’utilisation de Google s’appliquent.

SOMMAIRE

  • Définition d'une promesse synallagmatique de vente
  • Quand et pourquoi signer une promesse synallagmatique de vente ?
  • Quelles sont les conditions du compromis de vente ?
  • Comment se désister ?
  • FAQ
BailFacile - Logiciel de gestion locative

Découvrez l’application de gestion locative N°1

Inscription en 2 minutes

Sur le même thème

Offre d'achat immobilier : caractéristiques, engagement et modèle

Promesse de vente : définition, clauses, signature et rétractation

Quelles sont les clauses suspensives d'un compromis de vente ?

Droit de préemption du locataire : quelles obligations pour le bailleur ?

Délai de rétractation : comment se rétracter sans frais ni pénalité ?

Qu'est-ce qu'un pré-état daté et comment fonctionne-t-il ?

L'État daté du syndic : à quoi ça sert ?

Quelles étapes pour la signature d'un compromis de vente ?

Comment calculer et comment réduire les frais de notaire ?

Signature d'un acte de vente : étapes essentielles et conseils utiles

Titre de propriété : définition, exemple et démarches d'obtention

Qu'est-ce que la jouissance d'un bien immobilier et comment la conserver ?

Qu'est-ce qu'une promesse d'achat et en quoi engage-t-elle l'acquéreur ?