Surface habitable garage

La surface habitable d’un garage

La surface habitable d’une maison est la surface dans laquelle vous pouvez réellement vivre, c'est-à-dire l’espace disponible pour la vie quotidienne des occupants. Qu’en est-il pour un garage ?

La surface habitable d’un garage

SOMMAIRE

Qu’est-ce qu’un garage ?

Avant de rentrer dans les calculs et les aspects techniques, revenons rapidement sur la définition d’un garage. Un espace considéré comme un garage est obligatoirement clos ou au minimum couvert, et est dédié exclusivement au stationnement de véhicules. 

La location d’un garage se fait par la rédaction d’un bail spécifique.

Le garage fait-il partie de la surface habitable ?

La première règle concernant la surface habitable est de prendre en compte les espaces dotés d’un minimum de 1,80 mètres de hauteur, et les espaces directement habitables. Il faut ensuite déduire les espaces à ne pas prendre en compte dans le calcul de la surface habitable.

Les surfaces non-habitables

Nous pouvons dire que de manière générale, le garage d’un logement ne fait pas partie de la surface habitable globale. 

Bon à savoir

Même si le garage ne fait pas partie de la surface habitable d’un logement, ces m² supplémentaires ajoutent une réelle plus value à un bien, et représentent un critère de choix pour certains locataires et acheteurs.

La surface d’un garage aménagé est-elle comptabilisée dans la surface habitable ?

Si vous possédez une maison dans laquelle un garage a été aménagé en pièce habitable, alors cet espace pourra être comptabilisé dans la surface habitable. En effet, lorsqu’un espace tel qu’un garage est aménagé, et devient adapté (c’est-à-dire qu'il y a une isolation, une fenêtre etc), l’espace entre en compte dans le calcul de la surface habitable. 

À retenir

Un garage aménagé est donc un réel atout. Cet espace rajoute des m² et ainsi de la valeur au bien en augmentant sa surface habitable. 

La surface habitable d’un sous-sol

Le sous-sol ne fait pas partie d'une surface habitable. Néanmoins, il est possible de l'aménager comme pour le garage et ainsi y installer une chambre ou un point d’eau par exemple. Dans ce cas, cette pièce rentrera également dans le calcul de la surface habitable et ajoutera une valeur supplémentaire au bien.

Rédigé par Thibaud Fily Logo Linkedin

Thibaud est cofondateur de BailFacile et responsable du contenu éditorial. Son ambition est de rendre accessible le savoir-faire de la gestion locative au plus grand nombre grâce à un contenu simple et de qualité.

Qu’est-ce qu’un garage ?

Avant de rentrer dans les calculs et les aspects techniques, revenons rapidement sur la définition d’un garage. Un espace considéré comme un garage est obligatoirement clos ou au minimum couvert, et est dédié exclusivement au stationnement de véhicules. 

La location d’un garage se fait par la rédaction d’un bail spécifique.

Le garage fait-il partie de la surface habitable ?

La première règle concernant la surface habitable est de prendre en compte les espaces dotés d’un minimum de 1,80 mètres de hauteur, et les espaces directement habitables. Il faut ensuite déduire les espaces à ne pas prendre en compte dans le calcul de la surface habitable.

Les surfaces non-habitables

Nous pouvons dire que de manière générale, le garage d’un logement ne fait pas partie de la surface habitable globale. 

Bon à savoir

Même si le garage ne fait pas partie de la surface habitable d’un logement, ces m² supplémentaires ajoutent une réelle plus value à un bien, et représentent un critère de choix pour certains locataires et acheteurs.

La surface d’un garage aménagé est-elle comptabilisée dans la surface habitable ?

Si vous possédez une maison dans laquelle un garage a été aménagé en pièce habitable, alors cet espace pourra être comptabilisé dans la surface habitable. En effet, lorsqu’un espace tel qu’un garage est aménagé, et devient adapté (c’est-à-dire qu'il y a une isolation, une fenêtre etc), l’espace entre en compte dans le calcul de la surface habitable. 

À retenir

Un garage aménagé est donc un réel atout. Cet espace rajoute des m² et ainsi de la valeur au bien en augmentant sa surface habitable. 

La surface habitable d’un sous-sol

Le sous-sol ne fait pas partie d'une surface habitable. Néanmoins, il est possible de l'aménager comme pour le garage et ainsi y installer une chambre ou un point d’eau par exemple. Dans ce cas, cette pièce rentrera également dans le calcul de la surface habitable et ajoutera une valeur supplémentaire au bien.

Rédigé par Thibaud Fily Logo Linkedin

Thibaud est cofondateur de BailFacile et responsable du contenu éditorial. Son ambition est de rendre accessible le savoir-faire de la gestion locative au plus grand nombre grâce à un contenu simple et de qualité.

Homme sur un canapé

🎁 1 mois de gestion locative en ligne offert !