Capacité d'emprunt
Capacité d'emprunt

Capacité d'Emprunt : définition et critères de calcul

Vous voulez acquérir un bien immobilier ? Avant de demander un prêt à la banque, faites un bilan de votre situation financière. Vous devez estimer vos revenus et vos dépenses. La balance des deux vous permet alors de définir votre capacité d'endettement, votre reste à vivre et enfin, votre capacité d'emprunt. Les banques analysent ce dernier indicateur avant de vous accorder un crédit. Anticipez ! Estimez les remboursements que vous pouvez assumer, et tentez de les augmenter.

Qu'est-ce que la capacité d'emprunt ?

Il s'agit de la somme maximum qu'un individu (ou un ménage) peut consacrer au remboursement de son prêt. Cette capacité d'emprunt est évaluée en fonction des revenus de l'emprunteur et de ses charges mensuelles.

Pour rappel, le taux d'endettement ne doit pas dépasser 35 %, en principe.

Quels sont les critères à prendre en compte pour savoir combien je peux emprunter ?

Pour déterminer votre capacité d'emprunt en vue d'une acquisition immobilière, les organismes de crédit étudient tous vos revenus et vos frais mensuels. Ils calculent votre taux d'endettement et votre reste à vivre. Ils examinent aussi la durée de l'emprunt et le taux d'intérêt.

Toutefois, sachez que tous les revenus ne sont pas considérés de la même manière par la banque. Il faut distinguer les revenus mensuels des revenus complémentaires.

Les revenus étudiés pour le calcul de votre capacité d'emprunt

- Les revenus mensuels

  • Pour les salariés : c'est le salaire que vous percevez chaque mois.
  • Pour les travailleurs indépendants : la banque examine vos revenus industriels et commerciaux (BIC) et vos bilans comptables. Elle tient compte de la totalité de ces revenus si vous justifiez de 3 ans de bénéfices constants.
  • Pour les professionnels libéraux : les banques peuvent accepter de ne considérer qu'une année d'exercice.
  • Pour les retraités : vos pensions sont prises en compte à 100 %.

- Les revenus locatifs
Les loyers perçus sont pris en considération à hauteur de 70 %. En effet, les banques appliquent un coefficient de minoration pour parer les éventuels impayés, les périodes creuses, etc.

- Les rentes fixes
Certaines rentes peuvent être incluses dans le calcul : rentes viagères, rentes liées à un plan d'épargne retraite…

Bon à savoir

Certains revenus sont exclus du calcul de votre capacité d'emprunt :

  • les dividendes, car leur fluctuation génère trop d'incertitude ;
  • les salaires de CDD, intérim, stages…, leur durée étant limitée ;
  • les allocations chômage que les banques ne considèrent pas comme un revenu pérenne ;
  • les heures supplémentaires et les primes qui sont occasionnelles ;
  • les pensions alimentaires si votre enfant atteint 18 ans avant la fin du prêt ;
  • les allocations familiales et aides sociales, sauf parfois lorsque les versements courent pendant toute la durée du prêt…

Les charges mensuelles évaluées pour connaître la somme à emprunter

Vous savez qu'un crédit vous engage et doit être remboursé. C'est pourquoi la banque se montre prudente.

Après avoir additionné toutes vos rentrées d'argent, elle déduit toutes les sommes que vous payez chaque mois. Il peut s'agir :

  • du coût de votre loyer ;
  • des mensualités de vos crédits en cours ;
  • des pensions alimentaires que vous supportez ;
  • de dettes diverses…

Essayez de supprimer certaines charges superflues. Ainsi, vous ferez baisser votre taux d'endettement, et augmenterez votre capacité d'emprunt.

Bon à savoir

Si votre situation change par cette acquisition (par exemple, vous n'êtes plus locataire ou pour pouvoir acheter, vous vendez un bien sur lequel vous remboursiez un prêt), ces charges ne seront pas comptées.
Toutefois, la banque s'assurera que le « saut de charge », c'est-à-dire la différence entre ce que vous déboursiez avant et vos futures mensualités, reste raisonnable.

Le taux d'endettement

Votre taux d'endettement est un critère très important pour votre conseiller financier. Il se conforme aux « recommandations obligatoires » du Haut Conseil de stabilité financière. Aussi, il doit veiller à ce que ce taux ne dépasse pas 35 % de vos revenus, assurance incluse.

Le reste à vivre

Votre capacité d'emprunt est aussi liée à votre reste à vivre. Il s'agit du montant qui demeure disponible après le règlement de toutes vos dépenses mensuelles. Cette somme résiduelle vous permet de continuer de vivre décemment.

Les critères d'évaluation du reste à vivre sont :

  • votre niveau de revenu ;
  • votre situation familiale ;
  • votre lieu de vie, les coûts étant plus importants dans certaines villes.

Chaque banque établit ses propres calculs. En général, un emprunteur doit avoir un reste à vivre de :

  • pour un célibataire : 600 € à 1 000 € ;
  • pour un couple sans enfant : 700 € à 1 000 € ;
  • s'il a des enfants à charge : 300 € à 500 € de plus pour chacun.

Rappelez-vous qu'un reste à vivre important vous permet d'emprunter en dépit d'un taux d'endettement supérieur à 35 %.

La durée de votre emprunt

Ne négligez pas la durée de votre prêt dans le calcul de votre capacité d'emprunt ! En effet, elle influence le montant du prêt total :

- Si la durée du prêt est courte : vos mensualités sont élevées. Le montant accordé risque d'être revu à la baisse.

- Si la durée du prêt est longue (25 ans maximum) : les règlements sont plus étalés donc moins élevés. Par conséquent, le montant emprunté est plus important.

Le taux d'intérêt du crédit

Le taux d'intérêt agit aussi sur le montant de votre emprunt :

- Plus le taux est haut, plus les mensualités sont importantes. Par conséquent, votre capacité d'emprunt diminue.

- Plus il est réduit, plus les mensualités baissent, et votre capacité d'emprunt augmente.

Bon à savoir :

D'autres critères déterminent le montant du prêt qui vous sera accordé :

  • votre apport personnel ;
  • s'il s'agit d'un bien ancien ou neuf ;
  • votre droit à obtenir un prêt à taux zéro ;
  • l'objectif de votre achat : investissement ou résidence principale ;
  • etc.

Comment calculer votre capacité d'emprunt ?

La formule de calcul est la suivante :

Capacité d’emprunt = capacité de remboursement x nombre de mensualités

Simulation de calcul avant une demande de prêt immobilier

Prenons un exemple concret :

Vous êtes marié, vous avez 1 enfant. Vous souhaitez faire un emprunt de 200 000 € pour acheter un appartement. Les revenus mensuels de votre ménage s'élèvent à 4 500 € de salaires et 500 € de revenus fonciers. Vous payez des mensualités de 400 € pour rembourser le crédit d'un véhicule et 200 € de charges diverses (téléphone, assurance, etc.). Une banque vous propose un prêt pour financer votre projet avec des mensualités de 1 000 € sur 20 ans et un taux d'intérêt de 1,35 % hors assurance.

  1. Calcul de votre taux d'endettement :
    (charges fixes + montant du crédit/revenus nets du foyer) x 100
    (400 € + 200 € + 1 000 €/4 500 € + 500 €) x 100 = 32 %
  2. Calcul de votre reste à vivre :
    (revenus du ménage - charges fixes)
    5 000 € - 600 € - 1 000 € = 3 400 €
    Le reste à vivre exigé par la banque en présence d'un enfant est au minimum de : 2 x 700 € + 300 € = 1 700 €
    Il est donc respecté.

    Par ailleurs, vous pouvez calculer le montant maximum des remboursements que vous pouvez assurer :
  3. Calcul de votre capacité de remboursement :
    (revenus x 35 % de taux d'endettement maximum) - charges = mensualité maximale

    (5 000 € x 35 %) - 600 € = 1 150 € par mois.

    Par conséquent, voici votre capacité d'emprunt : mensualité maximale x nombre de mois
  • sur 15 ans (soit 180 mensualités) : 1 150 € x 180 = 207 000 €
  • sur 20 ans (soit 240 mensualités) : 1 150 € x 240 = 276 000 €
  • sur 25 ans (soit 300 mensualités) : 1 150 € x 300 = 345 000 €

N'oubliez pas de tenir compte des frais annexes : frais de notaire, de dossier, dépenses liées au crédit… 

Calculette en ligne

Vous avez peur de vous tromper dans vos calculs ? Le site Service public.fr dispose d'un simulateur en ligne pour vous aider à évaluer votre capacité d'emprunt.

Comment augmenter votre capacité d'emprunt ?

Vous ne pouvez pas augmenter votre capacité d'emprunt. Elle est basée sur des éléments concrets (revenus, taux d'endettement). Toutefois, vous pouvez améliorer vos chances d'obtenir un prêt plus important.

Restructurez vos prêts en cours

N'hésitez pas à rembourser certains petits emprunts à la consommation.

Par ailleurs, vous pouvez regrouper plusieurs crédits en un seul afin de n'avoir qu'une seule mensualité à rembourser. Ainsi, vous réduisez votre effort financier mensuel.

Vous pouvez également allonger la durée du prêt, et diminuer les mensualités. Par conséquent, votre taux d'endettement baisse, et votre capacité d'emprunt augmente.

Sollicitez un prêt aidé

Ces prêts offrent des conditions très avantageuses.

Dans le cas du PTZ (prêt à taux 0), vous pouvez emprunter jusqu'à 40 % du prix d'achat. Vous êtes exempts d'intérêts, vos mensualités sont moindres, ce qui fait baisser votre taux d'endettement, et augmenter votre capacité d'emprunt.

FAQ

Qu'est-ce que la capacité d'emprunt ?

C'est la somme maximum que vous pouvez consacrer au remboursement de votre prêt en fonction de vos revenus et charges mensuels.

Combien puis-je emprunter ?

Cela dépend notamment de vos revenus fixes (salaire, revenus locatifs, rentes, etc.) et de vos dépenses mensuelles (loyer, crédits en cours, pension alimentaire, etc.).

Comment estimer ma capacité d'emprunt ?

La formule de calcul est la suivante :
capacité d’emprunt = capacité de remboursement x nombre de mensualités

Pour mémoire, la capacité de remboursement s'obtient en appliquant la formule :
revenus x 35 % (taux d'endettement maximum).

Comment augmenter ma capacité d'emprunt ?

C'est impossible ! Votre capacité d'emprunt repose sur des éléments précis (revenus et taux d'endettement). Cependant, vous pouvez améliorer votre profil d'emprunteur notamment :

  • en restructurant vos prêts en cours ;
  • en sollicitant un prêt aidé si vous y avez droit ;
  • etc.

Comment calculer le montant de mes mensualités de remboursement ?

La formule de calcul des mensualités maximales envisageables est :
salaire net x 0,35 (car elles ne doivent pas dépasser 35 % des revenus)

Les mensualités d'un prêt sont calculées en fonction des critères suivants :

  • votre capacité d'endettement ;
  • votre apport personnel ;
  • le type de prêt (taux fixe ou révisable) ;
  • le montant des mensualités ;
  • de la durée d'emprunt ;
  • votre âge.

Capacité d'Emprunt : définition et critères de calcul

Vous voulez acquérir un bien immobilier ? Avant de demander un prêt à la banque, faites un bilan de votre situation financière. Vous devez estimer vos revenus et vos dépenses. La balance des deux vous permet alors de définir votre capacité d'endettement, votre reste à vivre et enfin, votre capacité d'emprunt. Les banques analysent ce dernier indicateur avant de vous accorder un crédit. Anticipez ! Estimez les remboursements que vous pouvez assumer, et tentez de les augmenter.

Qu'est-ce que la capacité d'emprunt ?

Il s'agit de la somme maximum qu'un individu (ou un ménage) peut consacrer au remboursement de son prêt. Cette capacité d'emprunt est évaluée en fonction des revenus de l'emprunteur et de ses charges mensuelles.

Pour rappel, le taux d'endettement ne doit pas dépasser 35 %, en principe.

Quels sont les critères à prendre en compte pour savoir combien je peux emprunter ?

Pour déterminer votre capacité d'emprunt en vue d'une acquisition immobilière, les organismes de crédit étudient tous vos revenus et vos frais mensuels. Ils calculent votre taux d'endettement et votre reste à vivre. Ils examinent aussi la durée de l'emprunt et le taux d'intérêt.

Toutefois, sachez que tous les revenus ne sont pas considérés de la même manière par la banque. Il faut distinguer les revenus mensuels des revenus complémentaires.

Les revenus étudiés pour le calcul de votre capacité d'emprunt

- Les revenus mensuels

  • Pour les salariés : c'est le salaire que vous percevez chaque mois.
  • Pour les travailleurs indépendants : la banque examine vos revenus industriels et commerciaux (BIC) et vos bilans comptables. Elle tient compte de la totalité de ces revenus si vous justifiez de 3 ans de bénéfices constants.
  • Pour les professionnels libéraux : les banques peuvent accepter de ne considérer qu'une année d'exercice.
  • Pour les retraités : vos pensions sont prises en compte à 100 %.

- Les revenus locatifs
Les loyers perçus sont pris en considération à hauteur de 70 %. En effet, les banques appliquent un coefficient de minoration pour parer les éventuels impayés, les périodes creuses, etc.

- Les rentes fixes
Certaines rentes peuvent être incluses dans le calcul : rentes viagères, rentes liées à un plan d'épargne retraite…

Bon à savoir

Certains revenus sont exclus du calcul de votre capacité d'emprunt :

  • les dividendes, car leur fluctuation génère trop d'incertitude ;
  • les salaires de CDD, intérim, stages…, leur durée étant limitée ;
  • les allocations chômage que les banques ne considèrent pas comme un revenu pérenne ;
  • les heures supplémentaires et les primes qui sont occasionnelles ;
  • les pensions alimentaires si votre enfant atteint 18 ans avant la fin du prêt ;
  • les allocations familiales et aides sociales, sauf parfois lorsque les versements courent pendant toute la durée du prêt…

Les charges mensuelles évaluées pour connaître la somme à emprunter

Vous savez qu'un crédit vous engage et doit être remboursé. C'est pourquoi la banque se montre prudente.

Après avoir additionné toutes vos rentrées d'argent, elle déduit toutes les sommes que vous payez chaque mois. Il peut s'agir :

  • du coût de votre loyer ;
  • des mensualités de vos crédits en cours ;
  • des pensions alimentaires que vous supportez ;
  • de dettes diverses…

Essayez de supprimer certaines charges superflues. Ainsi, vous ferez baisser votre taux d'endettement, et augmenterez votre capacité d'emprunt.

Bon à savoir

Si votre situation change par cette acquisition (par exemple, vous n'êtes plus locataire ou pour pouvoir acheter, vous vendez un bien sur lequel vous remboursiez un prêt), ces charges ne seront pas comptées.
Toutefois, la banque s'assurera que le « saut de charge », c'est-à-dire la différence entre ce que vous déboursiez avant et vos futures mensualités, reste raisonnable.

Le taux d'endettement

Votre taux d'endettement est un critère très important pour votre conseiller financier. Il se conforme aux « recommandations obligatoires » du Haut Conseil de stabilité financière. Aussi, il doit veiller à ce que ce taux ne dépasse pas 35 % de vos revenus, assurance incluse.

Le reste à vivre

Votre capacité d'emprunt est aussi liée à votre reste à vivre. Il s'agit du montant qui demeure disponible après le règlement de toutes vos dépenses mensuelles. Cette somme résiduelle vous permet de continuer de vivre décemment.

Les critères d'évaluation du reste à vivre sont :

  • votre niveau de revenu ;
  • votre situation familiale ;
  • votre lieu de vie, les coûts étant plus importants dans certaines villes.

Chaque banque établit ses propres calculs. En général, un emprunteur doit avoir un reste à vivre de :

  • pour un célibataire : 600 € à 1 000 € ;
  • pour un couple sans enfant : 700 € à 1 000 € ;
  • s'il a des enfants à charge : 300 € à 500 € de plus pour chacun.

Rappelez-vous qu'un reste à vivre important vous permet d'emprunter en dépit d'un taux d'endettement supérieur à 35 %.

La durée de votre emprunt

Ne négligez pas la durée de votre prêt dans le calcul de votre capacité d'emprunt ! En effet, elle influence le montant du prêt total :

- Si la durée du prêt est courte : vos mensualités sont élevées. Le montant accordé risque d'être revu à la baisse.

- Si la durée du prêt est longue (25 ans maximum) : les règlements sont plus étalés donc moins élevés. Par conséquent, le montant emprunté est plus important.

Le taux d'intérêt du crédit

Le taux d'intérêt agit aussi sur le montant de votre emprunt :

- Plus le taux est haut, plus les mensualités sont importantes. Par conséquent, votre capacité d'emprunt diminue.

- Plus il est réduit, plus les mensualités baissent, et votre capacité d'emprunt augmente.

Bon à savoir :

D'autres critères déterminent le montant du prêt qui vous sera accordé :

  • votre apport personnel ;
  • s'il s'agit d'un bien ancien ou neuf ;
  • votre droit à obtenir un prêt à taux zéro ;
  • l'objectif de votre achat : investissement ou résidence principale ;
  • etc.

Comment calculer votre capacité d'emprunt ?

La formule de calcul est la suivante :

Capacité d’emprunt = capacité de remboursement x nombre de mensualités

Simulation de calcul avant une demande de prêt immobilier

Prenons un exemple concret :

Vous êtes marié, vous avez 1 enfant. Vous souhaitez faire un emprunt de 200 000 € pour acheter un appartement. Les revenus mensuels de votre ménage s'élèvent à 4 500 € de salaires et 500 € de revenus fonciers. Vous payez des mensualités de 400 € pour rembourser le crédit d'un véhicule et 200 € de charges diverses (téléphone, assurance, etc.). Une banque vous propose un prêt pour financer votre projet avec des mensualités de 1 000 € sur 20 ans et un taux d'intérêt de 1,35 % hors assurance.

  1. Calcul de votre taux d'endettement :
    (charges fixes + montant du crédit/revenus nets du foyer) x 100
    (400 € + 200 € + 1 000 €/4 500 € + 500 €) x 100 = 32 %
  2. Calcul de votre reste à vivre :
    (revenus du ménage - charges fixes)
    5 000 € - 600 € - 1 000 € = 3 400 €
    Le reste à vivre exigé par la banque en présence d'un enfant est au minimum de : 2 x 700 € + 300 € = 1 700 €
    Il est donc respecté.

    Par ailleurs, vous pouvez calculer le montant maximum des remboursements que vous pouvez assurer :
  3. Calcul de votre capacité de remboursement :
    (revenus x 35 % de taux d'endettement maximum) - charges = mensualité maximale

    (5 000 € x 35 %) - 600 € = 1 150 € par mois.

    Par conséquent, voici votre capacité d'emprunt : mensualité maximale x nombre de mois
  • sur 15 ans (soit 180 mensualités) : 1 150 € x 180 = 207 000 €
  • sur 20 ans (soit 240 mensualités) : 1 150 € x 240 = 276 000 €
  • sur 25 ans (soit 300 mensualités) : 1 150 € x 300 = 345 000 €

N'oubliez pas de tenir compte des frais annexes : frais de notaire, de dossier, dépenses liées au crédit… 

Calculette en ligne

Vous avez peur de vous tromper dans vos calculs ? Le site Service public.fr dispose d'un simulateur en ligne pour vous aider à évaluer votre capacité d'emprunt.

Comment augmenter votre capacité d'emprunt ?

Vous ne pouvez pas augmenter votre capacité d'emprunt. Elle est basée sur des éléments concrets (revenus, taux d'endettement). Toutefois, vous pouvez améliorer vos chances d'obtenir un prêt plus important.

Restructurez vos prêts en cours

N'hésitez pas à rembourser certains petits emprunts à la consommation.

Par ailleurs, vous pouvez regrouper plusieurs crédits en un seul afin de n'avoir qu'une seule mensualité à rembourser. Ainsi, vous réduisez votre effort financier mensuel.

Vous pouvez également allonger la durée du prêt, et diminuer les mensualités. Par conséquent, votre taux d'endettement baisse, et votre capacité d'emprunt augmente.

Sollicitez un prêt aidé

Ces prêts offrent des conditions très avantageuses.

Dans le cas du PTZ (prêt à taux 0), vous pouvez emprunter jusqu'à 40 % du prix d'achat. Vous êtes exempts d'intérêts, vos mensualités sont moindres, ce qui fait baisser votre taux d'endettement, et augmenter votre capacité d'emprunt.

FAQ

Qu'est-ce que la capacité d'emprunt ?

C'est la somme maximum que vous pouvez consacrer au remboursement de votre prêt en fonction de vos revenus et charges mensuels.

Combien puis-je emprunter ?

Cela dépend notamment de vos revenus fixes (salaire, revenus locatifs, rentes, etc.) et de vos dépenses mensuelles (loyer, crédits en cours, pension alimentaire, etc.).

Comment estimer ma capacité d'emprunt ?

La formule de calcul est la suivante :
capacité d’emprunt = capacité de remboursement x nombre de mensualités

Pour mémoire, la capacité de remboursement s'obtient en appliquant la formule :
revenus x 35 % (taux d'endettement maximum).

Comment augmenter ma capacité d'emprunt ?

C'est impossible ! Votre capacité d'emprunt repose sur des éléments précis (revenus et taux d'endettement). Cependant, vous pouvez améliorer votre profil d'emprunteur notamment :

  • en restructurant vos prêts en cours ;
  • en sollicitant un prêt aidé si vous y avez droit ;
  • etc.

Comment calculer le montant de mes mensualités de remboursement ?

La formule de calcul des mensualités maximales envisageables est :
salaire net x 0,35 (car elles ne doivent pas dépasser 35 % des revenus)

Les mensualités d'un prêt sont calculées en fonction des critères suivants :

  • votre capacité d'endettement ;
  • votre apport personnel ;
  • le type de prêt (taux fixe ou révisable) ;
  • le montant des mensualités ;
  • de la durée d'emprunt ;
  • votre âge.
Flèche vers le bas

Votre gestion locative plus simple, rapide et sereine.

Prêt à passer votre gestion locative en pilote automatique ?

CheckSans engagement

CheckRésiliation sans frais en 1 clic