Logo BailFacile

Quels sont les 6 inconvénients du classement meublé de tourisme ?

Inconvénient classement meublé tourisme

SOMMAIRE

  • 1. La complexité de la grille de classement
  • 2. Il n'y a pas de location longue durée
  • 3. L'obligation de tenir un registre
  • 4. La facturation d'une taxe de séjour
  • 5. La fiscalité n'est pas toujours un avantage
  • 6. Le classement est réévalué tous les 5 ans
  • Pourquoi faire classer son meublé de tourisme ?

Ce qu'il faut retenir

Le classement d'un meublé du tourisme repose sur nombreux critères et est réévalué tous les 5 ans.

Un meublé de tourisme classé ne peut être loué pour une longue période.

Le classement d'un meublé de tourisme implique également des obligations fiscales conséquentes.

Télécharger la fiche en PDF

Vous êtes au bon endroit

Lisez les lignes qui suivent en toute confiance ! BailFacile aide déjà plus de 100 000 propriétaires-bailleurs à gérer leurs locations en totale autonomie. Conformité des documents et démarches, automatisations, signatures électroniques, finances, support...

BailFacile est noté 4.7/5 selon 1854 avis sur Trustpilot. En savoir plus

Vous rêvez d'être propriétaire d'un meublé de tourisme étoilé et de louer votre logement toute l'année (à l'inverse de la location saisonnière) ? Bien que le classement d'une habitation de tourisme soit une démarche relativement facile, il engendre également des contraintes. Découvrez dans cet article 6 inconvénients du classement en meublé de tourisme.

1. Difficile de connaître le nombre d'étoiles avant de faire classer son meublé de tourisme

Le classement préfectoral d'un meublé de tourisme comporte cinq catégories, de 1 à 5 étoiles. Un classement en meublé 5 étoiles est synonyme de prestige, et on imagine facilement l'intérêt d'une telle distinction. Mais qu'en est-il pour un nombre d'étoiles inférieur ? Il est logique que le nombre d'étoiles impacte directement la volonté d'un loueur de faire classer son logement.

Or, il est très difficile de prédire le classement qu'obtiendra un bien immobilier à l'issue de la procédure de classement. C'est là un premier inconvénient du classement en meublé de tourisme.

Le nombre d'étoiles est attribué en fonction d'une grille de classement portant sur le niveau de confort et de prestation. Ce référentiel des meublés de tourisme est disponible sur le site internet d'Atout France, l'organisme qui supervise le classement. Il définit pas moins de 133 critères de classement répartis en trois catégories :

  • Équipements et aménagements ;
  • Services au client ;
  • Accessibilité et développement durable.

La complexité de cette grille rend difficile d'anticiper la décision de classement. Seul un organisme autorisé peut évaluer le nombre d'étoiles. Suite à l'inspection du logement, l'organisme établit un certificat de visite comprenant un rapport de contrôle et une proposition de classement. Ainsi, le classement préfectoral du meublé de tourisme n'est connu qu'à la fin de la démarche (payante) de classement du logement.

2. Autre inconvénient du meublé de tourisme classé : il n'y a pas de location longue durée

Le propriétaire d'un meublé de tourisme classé a la possibilité de louer son logement toute l'année. C'est là une différence majeure avec la location saisonnière d'une résidence principale qui n'est autorisée que jusqu'à 120 jours par an.

Toutefois, la location en meublé de tourisme est uniquement réservée aux séjours de courte durée. Un séjour est considéré de courte durée s'il ne dépasse pas 90 jours. Ainsi, un locataire ne peut pas habiter dans un meublé classé pendant plus de 90 jours d'affilée.

Cette contrainte peut devenir un véritable inconvénient du classement en meublé de tourisme. Par exemple, certains propriétaires veulent louer leur logement à un étudiant de septembre à juin, puis en location saisonnière à la semaine en été. Cette option n'est pas possible en tant que meublé de tourisme classé.

3. La location d'un bien meublé de tourisme classé oblige à tenir un registre

Le classement d'un logement meublé de tourisme oblige son propriétaire à tenir un journal appelé registre du logeur. Le registre du logeur contient quelques informations essentielles pour chaque séjour : 

  • Dates du séjour ;
  • Coordonnées du locataire ;
  • Nombre d'occupants.

En pratique, la tenue du registre n'est donc pas compliquée, mais elle impose au bailleur d'avoir une certaine rigueur.

S'abonner à la newsletter

Je m'abonne à l'Actualité du bailleur

Adresse e-mail

4. Pour louer en meublé de tourisme classé, il faut facturer une taxe de séjour

Le classement préfectoral en meublé de tourisme entraine l'obligation de facturer une taxe de séjour aux futurs locataires. Tout comme pour les locations saisonnières, le loueur doit collecter la taxe de séjour et la reverser à la mairie.

En fait, il s'agit plus d'une contrainte que d'un véritable inconvénient du classement en meublé de tourisme. Les clients sont généralement habitués à payer la taxe de séjour et ne sont plus surpris. La collecte de cette taxe est même intégrée dans la plupart des plateformes de réservation. Seul inconvénient, si le propriétaire loue le logement en direct, il doit faire une démarche supplémentaire pour déclarer ses taxes de séjour.

5. La fiscalité du meublé de tourisme classé n'est pas toujours un avantage

Malgré l'abattement fiscal conséquent, le meublé de tourisme classé n'est pas toujours l'option la plus avantageuse fiscalement.

Les inconvénients du classement en meublé de tourisme sont particulièrement importants en début de crédit immobilier. Dans les premières années, le remboursement du crédit immobilier est principalement composé d'intérêts. Si le propriétaire opte pour le régime réel simplifié, il peut déduire les intérêts d'emprunt de ses revenus locatifs. Or, cela n'est pas possible avec un meublé classé. 

Par ailleurs, la location en meublé de tourisme classé ne permet pas non plus de déduire les dépenses liées à l'entretien et à la rénovation du bien immobilier.

Avant de faire une demande de classement, un propriétaire devrait donc soigneusement comparer cette option avec le régime réel.

6. Le classement de l'habitation meublée de tourisme est réévalué tous les 5 ans

Le classement d'un bien meublé de tourisme n'est valable que pendant cinq ans. Passé ce délai, le classement d'Atout France disparait. Le propriétaire doit alors faire une nouvelle demande auprès d'un organisme accrédité ou agréé. Naturellement, cette démarche s'accompagne à nouveau du paiement des frais de classement.

Le renouvellement du classement peut aussi être considéré comme un avantage. En effet, c'est l'occasion pour le loueur de réévaluer son bien et éventuellement d'obtenir un meilleur classement.

Pourquoi faire classer son meublé de tourisme ?

Après avoir considéré les inconvénients du classement d'un meublé de tourisme, on pourrait se demander pourquoi entreprendre une telle démarche. En fait, les meublés de tourisme classés profitent aussi d'avantages qui sont loin d'être négligeables.

C'est quoi les meublés classe de tourisme ?

Un meublé de tourisme est une habitation meublée offerte à la location pour des séjours de courte durée. Le classement d'un tel bien est une démarche facultative initiée par le loueur. Un meublé de tourisme obtient ainsi entre 1 et 5 étoiles, en fonction du confort et des services proposés.

Pourquoi demander le classement d'un bien ?

Voici quelques avantages du classement d'un logement meublé de tourisme :

  • Un gage de qualité et de sérieux ;
  • Les locataires peuvent régler avec des Chèques Vacance ;
  • Procédure relativement facile et peu onéreuse ;
  • Abattement fiscal important ;
  • Possibilité d'augmenter légèrement le prix de la location ;
  • Le bien peut être listé par l'office du tourisme de la ville.

Comment classer un logement meublé de tourisme ?

Pour faire classer son logement, un propriétaire doit se rapprocher d'un organisme accrédité par le Comité français d'accréditation (COFRAC) ou "agréé" suivant l'article L. 324-1 du Code du tourisme. La liste des organismes autorisés est disponible sur le site de Atout France.

Suite à une visite du logement, l'organisme rédige un certificat de visite. Après quinze jours, le classement est validé, sauf si le logeur le refuse expressément. Enfin, la décision est transmise à l'organisme départemental du tourisme.

Passez 5x moins de temps à gérer vos locations

Inscription en 2 minutes

Gérez vos location en totale autonomie avec BailFacile

BailFacile - Logiciel de gestion locative
Excellent|4.7 sur 1 854 avisLogo trustpilot

Partager

S'abonner à la newsletter

La newsletter des propriétaires-bailleurs

Comme 350 000 bailleurs, mettez-vous à jour sur l'actualité locative en moins de 10 minutes, 1 fois par mois.

Adresse e-mail

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité ainsi que les Conditions d’utilisation de Google s’appliquent.

SOMMAIRE

  • 1. La complexité de la grille de classement
  • 2. Il n'y a pas de location longue durée
  • 3. L'obligation de tenir un registre
  • 4. La facturation d'une taxe de séjour
  • 5. La fiscalité n'est pas toujours un avantage
  • 6. Le classement est réévalué tous les 5 ans
  • Pourquoi faire classer son meublé de tourisme ?

Passez 5x moins de temps à gérer vos locations

Inscription en 2 minutes

Sur le même thème

Qu'est-ce qu'une location saisonnière ? Définition complète et exemples concrets

Quelle réglementation s'applique à la location saisonnière ?

Dans le cadre d'une location saisonnière, quels sont les documents à fournir par le locataire ?

Quelles sont les obligations d'un propriétaire dans le cadre d'une location saisonnière ?

Comment mettre en location saisonnière sa résidence secondaire ?

Comment mettre en location saisonnière sa résidence principale ?

La durée maximale pour une location saisonnière est-elle de 120 jours par an ?

Peut-on mettre en location saisonnière un logement considéré comme une passoire thermique ?

Quelle assurance choisir pour faire de la location saisonnière ?

Comment calculer et payer la taxe d'habitation en location saisonnière ?

Quelle est la rentabilité d'une location saisonnière ? Faut-il y investir ?

Faut-il procéder à une déclaration en mairie pour faire de la location saisonnière ?

Quelles règles s'appliquent à la fiscalité en location saisonnière ?

Comment mettre en place un contrat en location saisonnière ?

Location saisonnière ou longue durée : comment choisir ?