Immeuble collectif ou individuel

Immeuble collectif ou immeuble individuel : les différences

Il existe des différences entre l'immeuble individuel et collectif (ou copropriété) qui impacteront la gestion du logement mis en location en termes d'obligations et de charges.

Le contrat de bail type de la loi ALUR intègre la notion d’immeuble individuel ou collectif. Le type d’immeuble va impacter votre gestion, notamment en termes d'obligations et de récupération des charges. Voyons ici les différences.

Immeuble collectif ou individuel

SOMMAIRE

L’immeuble collectif 

Selon le Code de la construction, un bâtiment collectif est défini par deux facteurs :

  • La présence de plus de deux logements séparés de manière distinctive.
  • Une porte d’entrée commune à tous les logements ainsi que des parties communes (par exemple un sas d’entrée, une cage d’escalier, un ascenseur...).
Les caractéristiques d'un immeuble collectif

L’habitat en immeuble collectif impacte plusieurs dispositions du bail :

  • Le locataire est soumis au règlement intérieur de l’habitat collectif ou de la copropriété le cas échéant.

  • Le propriétaire, afin de régulariser d’éventuels écarts entre les charges facturées au locataire et les charges réelles, peut conserver 20% du dépôt de garantie jusqu’au mois qui suit l’approbation des comptes annuels de la copropriété.

L’immeuble individuel

L’immeuble individuel est simplement défini comme une maison individuelle, qui a un caractéristique de posséder une entrée particulière, unique, pour l’ensemble des habitants de la maison. 

Si une maison individuelle possède plus de 2 étages et que ces espaces sont reliés par une cage d’escalier alors elle sera considérée comme un immeuble collectif. Malgré tout, ce cas reste très rare.

Exemple

Si un propriétaire souhaite diviser sa maison en plusieurs appartements en réalisant des travaux d’aménagement, il est possible que son bien devienne un immeuble collectif, sous réserve qu’il crée un escalier et un accès/une entrée commune aux appartements. Si le propriétaire crée plusieurs logements mais avec des entrées indépendantes, ce n’est pas considéré comme un immeuble collectif.

Au vu de ces informations, nous espérons que vous comprendrez mieux pourquoi il est important de savoir faire la différence et de renseigner le bon type d’immeuble dans le contrat de location.

Immeuble collectif et logement individuel : des obligations différentes

Les caractéristiques d'un immeuble collectif et d'un logement individuel

L’immeuble collectif et le logement individuel comportent de nombreuses différences, la plus flagrante étant le partage des parties communes. De plus, un immeuble collectif est accessible par un accès commun tel qu’un escalier ou un ascenseur utilisé par tous les habitants, alors qu'un logement individuel a une entrée qui lui est propre

L’habitant d’un immeuble collectif doit se soumettre au règlement général de l’immeuble alors que l’occupant d’un logement individuel n’a pas de règlement puisqu’il vit seul dans son logement.

Rédigé par Thibaud Fily Logo Linkedin

Thibaud est cofondateur de BailFacile et responsable du contenu éditorial. Son ambition est de rendre accessible le savoir-faire de la gestion locative au plus grand nombre grâce à un contenu simple et de qualité.

L’immeuble collectif 

Selon le Code de la construction, un bâtiment collectif est défini par deux facteurs :

  • La présence de plus de deux logements séparés de manière distinctive.
  • Une porte d’entrée commune à tous les logements ainsi que des parties communes (par exemple un sas d’entrée, une cage d’escalier, un ascenseur...).
Les caractéristiques d'un immeuble collectif

L’habitat en immeuble collectif impacte plusieurs dispositions du bail :

  • Le locataire est soumis au règlement intérieur de l’habitat collectif ou de la copropriété le cas échéant.

  • Le propriétaire, afin de régulariser d’éventuels écarts entre les charges facturées au locataire et les charges réelles, peut conserver 20% du dépôt de garantie jusqu’au mois qui suit l’approbation des comptes annuels de la copropriété.

L’immeuble individuel

L’immeuble individuel est simplement défini comme une maison individuelle, qui a un caractéristique de posséder une entrée particulière, unique, pour l’ensemble des habitants de la maison. 

Si une maison individuelle possède plus de 2 étages et que ces espaces sont reliés par une cage d’escalier alors elle sera considérée comme un immeuble collectif. Malgré tout, ce cas reste très rare.

Exemple

Si un propriétaire souhaite diviser sa maison en plusieurs appartements en réalisant des travaux d’aménagement, il est possible que son bien devienne un immeuble collectif, sous réserve qu’il crée un escalier et un accès/une entrée commune aux appartements. Si le propriétaire crée plusieurs logements mais avec des entrées indépendantes, ce n’est pas considéré comme un immeuble collectif.

Au vu de ces informations, nous espérons que vous comprendrez mieux pourquoi il est important de savoir faire la différence et de renseigner le bon type d’immeuble dans le contrat de location.

Immeuble collectif et logement individuel : des obligations différentes

Les caractéristiques d'un immeuble collectif et d'un logement individuel

L’immeuble collectif et le logement individuel comportent de nombreuses différences, la plus flagrante étant le partage des parties communes. De plus, un immeuble collectif est accessible par un accès commun tel qu’un escalier ou un ascenseur utilisé par tous les habitants, alors qu'un logement individuel a une entrée qui lui est propre

L’habitant d’un immeuble collectif doit se soumettre au règlement général de l’immeuble alors que l’occupant d’un logement individuel n’a pas de règlement puisqu’il vit seul dans son logement.

Rédigé par Thibaud Fily Logo Linkedin

Thibaud est cofondateur de BailFacile et responsable du contenu éditorial. Son ambition est de rendre accessible le savoir-faire de la gestion locative au plus grand nombre grâce à un contenu simple et de qualité.

Homme sur un canapé

🎁 1 mois de gestion locative en ligne offert !