La promesse de vente
La promesse de vente

Promesse de vente : définition, clauses, signature et rétractation

Vous êtes sur le point de signer une promesse de vente ? Savez-vous vraiment de quoi il s'agit ? 

Cet avant-contrat est un prélude à la signature de l'acte de vente définitif. Vous pouvez le signer devant un notaire, ou simplement avec le vendeur, éventuellement accompagné de l'agent immobilier. 

En tant qu'acquéreur, vous pouvez décider de lever l'option d'achat ou de renoncer à acquérir le bien. Si vous vous désistez, il faudra le faire pendant le délai de rétractation permis par la loi afin de ne pas perdre votre indemnité d'immobilisation. À l'inverse, le vendeur n'a pas le droit de changer d'avis. 

C'est pourquoi ce document s'appelle aussi promesse unilatérale de vente. En effet, il n'engage qu'une seule des deux parties, le promettant

Qu'est-ce qu'une promesse unilatérale de vente ?

Définition

La promesse de vente, ou promesse unilatérale de vente (PUV), est un contrat par lequel le promettant (le vendeur) s'engage à réserver un bien au bénéficiaire (l'acquéreur) pendant une durée expressément fixée dans l'acte (en général, 2 à 3 mois). Il lui offre donc une option d'achat sur le bien.

De son côté, le bénéficiaire accepte cette offre de vente, sans toutefois s'engager à acheter. C'est l'un des gros avantages de ce contrat ! Toutefois, il verse, en contrepartie de l'immobilisation du bien par le vendeur, une indemnité (entre 5 % et 10 % du prix).

S'il décide d'acheter, il lève l'option ; dans le cas contraire, il y renonce.

Forme de la promesse de vente

Ce document peut être rédigé sous 2 formes :

  • par acte authentique (devant un notaire) ;
  • ou par acte sous seing privé (entre les parties ou avec l'aide d'un agent immobilier).

Dans ce dernier cas, pour être valable, l'avant-contrat doit faire l'objet d'un enregistrement. Il se fait auprès de la recette des impôts dont dépend le vendeur ou l'acquéreur, dans les 10 jours de sa signature.

Délais fixés dans l'avant-contrat

Il convient de distinguer 3 délais prévus dans la promesse de vente :

  • le délai de rétractation de 10 jours ;
  • la date limite pour l'obtention d'un crédit (condition suspensive) ;
  • la date butoir pour la levée d'option.

Il est d'usage de fixer la date de levée d'option après les deux autres. Pourquoi ? 

Parce qu'un particulier peut librement se dégager de la transaction durant les 10 jours de rétractation, sans pénalités financières. C'est aussi le cas si son prêt est refusé. Il serait donc dommage qu'il perde son indemnité d'immobilisation alors que les autres délais n'ont pas expiré. 

Quelle est la valeur d'une promesse de vente ?

Levée de l'option

Une promesse de vente vaut vente dès lors qu'il y a consentement réciproque sur la chose et sur le prix (article 1589 du Code civil). En d'autres termes, vous devez manifester votre volonté d'acheter le bien en levant l'option d'achat avant la date butoir pour que le contrat vous engage définitivement.

Attention

Ça ne veut pas dire que vous êtes déjà propriétaire ! Il faudra ensuite régulariser l'acte de vente définitif chez le notaire.

Si rien n'est prévu dans l'avant-contrat, la levée d'option peut être :

  • expresse (par lettre RAR) ;
  • ou tacite (par exemple, implicite par l'envoi de l'acceptation de votre prêt au vendeur).

Dans le cas où vous laissez passer la date butoir sans vous manifester, l'avant-contrat devient caduc. Vous perdez la somme versée en garantie. Le vendeur peut remettre son bien sur le marché.

Indemnité d'immobilisation

Pour donner une valeur à ce contrat, vous versez une indemnité d'immobilisation comprise entre 5 et 10 % du prix. 

Cette somme est déposée au moment de la signature de l'avant-contrat, et conservée sur un compte séquestre, généralement celui du notaire.

Concernant les promesses de vente signées sans l'intervention d'un professionnel, l'indemnité d'immobilisation est versée après le délai de rétractation de 10 jours.

Si vous décidez d'acquérir le bien, ce montant vient en déduction du prix d'acquisition

Si vous renoncez à l'achat (hors délais de rétractation et conditions suspensives prévues), la somme est acquise au vendeur.

Bon à savoir

Le versement d'une indemnité d'immobilisation n'est pas obligatoire sauf pour les promesses d'une durée de plus de 18 mois. Toutefois, il est vivement conseillé d'y avoir recours pour renforcer l'intérêt de la promesse de vente.

Promesse de vente ou compromis : quelles sont les différences ?

La promesse unilatérale de vente et le compromis de vente se distinguent sur plusieurs points :

  • Engagement des parties ;
  • Somme versées en garantie ;
  • Enregistrement du contrat ;
  • Délai de rétractation.

Engagement des parties

La promesse de vente n'engage que le vendeur. De son côté, le bénéficiaire a 2 choix :

  • acheter en levant l'option d'achat ;
  • ou renoncer à l'acquisition

Le compromis (aussi appelé promesse synallagmatique de vente) est un contrat qui engage le vendeur et l'acquéreur dès sa signature. Il est en effet juridiquement assimilé à une vente : les deux parties sont d'accord sur la chose (bien) et le prix. 

Le vendeur ne peut plus renoncer à vendre. 

Quant à l'acquéreur, il ne peut se désister que pendant le délai de rétractation ou si l'une des conditions suspensives n'est pas réalisée. 

Somme versée en garantie

La signature de la promesse de vente est généralement complétée par le versement d'une indemnité d'immobilisation.

Le compromis de vente est, quant à lui, garanti par le versement d'un dépôt de garantie. 

L'appellation est différente, mais le montant reste compris entre 5 % et 10 %. Il vient en déduction du prix au moment de la signature de l'acte définitif.

Dans les deux cas, le montant versé est restitué à l'acquéreur si l'une des conditions suspensives n'est pas réalisée ou si l'acquéreur se désiste durant son délai de rétractation.

Enregistrement du contrat

Seule la promesse de vente fait l'objet d'un enregistrement à la recette des impôts si elle n'est pas constatée par acte authentique. 

Son coût est de 125 €

Cette formalité doit intervenir dans les 10 jours de l'acceptation de l'offre par l'acquéreur. 

Délai de rétractation

Dans les deux contrats, l'acquéreur bénéficie d'un délai légal de rétractation de 10 jours qui lui permet de se retirer.

La rétractation d'une PUV entraîne la fin du processus lié à cet avant-contrat.

Conditions suspensives

Elles peuvent être insérées dans les 2 actes. Il s'agit de :

  • l'obtention d'un prêt ;
  • l'absence de servitudes ;
  • la vente de sa résidence principale ;
  • etc. 

Si l'une des conditions prévues ne se réalise pas, l'engagement des deux parties prend fin de plein droit.

Bon à savoir

Depuis l'entrée en vigueur du délai de rétractation, la promesse de vente a perdu de son intérêt. En effet, les acquéreurs particuliers d'un logement d'habitation peuvent désormais se rétracter durant 10 jours sans aucune pénalités. 

Que contient une promesse de vente ?

Les éléments essentiels d'une promesse de vente sont :

Concernant les parties
  • Identification des vendeurs et acheteurs (état civil complet) ;
Concernant le bien
  • Désignation précise (adresse, type de logement, références cadastrales, informations liées à la copropriété le cas échéant…) ;
  • Origine de propriété ;
  • Dossier de diagnostics techniques (DDT) ;
Concernant les conditions de la vente
  • Durée de la PUV (date et heure) et date limite pour la signature de l'acte définitif ;
  • Prix de vente et modalités de paiement (comptant ou à terme, avec ou sans prêt) ;
  • Montant de la commission de l'agent immobilier si tel est le cas ;
  • Montant de l'indemnité d'immobilisation ;
  • Conditions suspensives ;
  • Délai de rétractation ;
  • Montant de l'enregistrement de l'acte ;
  • Etc.
Attention

Si vous optez pour une PUV sous seing privé, ne négligez pas sa rédaction. Votre acte de vente définitif sera rédigé d'après les clauses de celle-ci.

Comment procéder à la signature d'une promesse de vente ?

Choix de la forme du contrat

Lorsque vous trouvez un accord avec l'autre partie sur les conditions de la vente, la signature de la promesse peut revêtir 2 formes :

  • Acte sous seing privé, c'est-à-dire entre vous et le vendeur, sans l'intervention d'un notaire. Vous pouvez toutefois vous faire assister de votre agent immobilier. Le contrat est signé en deux exemplaires.
  • Acte authentique, autrement dit signé devant un notaire. Dans ce cas, ce dernier conserve le seul exemplaire original. 
Bon à savoir

Lorsque la durée de validité de la promesse dépasse 18 mois, elle doit nécessairement être rédigée par acte authentique.

Notification de l'acte signé

Dès qu'elle est signée, la promesse de vente, quelle que soit sa forme, est remise en main propre à l'acheteur ou adressée par lettre recommandée avec avis de réception. 

Le bénéficiaire dispose alors d'un délai de rétractation de 10 jours pendant lequel il peut librement renoncer à l'acquisition.

Le délai commence à courir :

  • le lendemain de la remise en main propre de l'avant-contrat signé devant notaire ;
  • le lendemain de la première présentation de la lettre recommandée avec avis de réception contenant le document sous seing privé.

Modalités de rétractation

Vous devez impérativement informer votre vendeur de votre intention de vous retirer par lettre RAR dans les 10 jours accordés par la loi. Vous récupérez alors votre indemnité d'immobilisation dans les 21 jours à compter du lendemain de la rétractation.

Si vous notifiez votre souhait de vous rétracter après ce délai, vous risquez de perdre votre indemnité d'immobilisation si toutes les conditions suspensives sont réalisées. 

Le droit de rétractation ne concerne que l'acquéreur. Aussi, si le vendeur ne souhaite pas poursuivre la transaction, vous pouvez saisir le tribunal pour obtenir soit des dommages et intérêts, soit la vente forcée.

Désormais, il ne vous reste plus qu'une étape à franchir pour devenir propriétaire : la signature de l'acte de vente !

FAQ

Qu'est-ce qu'une promesse d'achat ?

Il s'agit d'un avant-contrat unilatéral aux termes duquel l'acquéreur s'engage à acheter le bien du vendeur à un prix déterminé et aux conditions spécifiées dans l'acte. Le vendeur est libre d'accepter ou de refuser l'offre.

Qui peut rédiger une promesse de vente ?

Le notaire rédige la promesse de vente. Toutefois, les parties peuvent choisir de signer l'avant-contrat entre elles uniquement, éventuellement assistées de leur agent immobilier.

Peut-on se rétracter d'une promesse de vente ?

Seul le bénéficiaire (acquéreur potentiel) peut se rétracter pendant les 10 jours de la notification de l'avant-contrat. Le vendeur est engagé définitivement jusqu'à la fin de validité de la promesse de vente.

Qui paie le compromis de vente chez le notaire ?

C'est généralement l'acheteur qui paie l'avant-contrat chez le notaire, compromis ou promesse de vente.

Quelle différence entre compromis de vente et promesse de vente ?

Le compromis de vente engage le vendeur et l'acquéreur, c'est pourquoi on dit qu'un compromis vaut vente. 

La promesse de vente n'engage que le vendeur. De son côté, le bénéficiaire a le droit de lever l'option pour acheter ou de renoncer.

Comment annuler une promesse de vente par le vendeur ?

Le vendeur est engagé définitivement dans une promesse. Il ne peut donc pas se rétracter. Toutefois, il peut tenter de trouver un accord amiable avec l'acquéreur pour mettre fin à son engagement.

Promesse de vente : définition, clauses, signature et rétractation

Vous êtes sur le point de signer une promesse de vente ? Savez-vous vraiment de quoi il s'agit ? 

Cet avant-contrat est un prélude à la signature de l'acte de vente définitif. Vous pouvez le signer devant un notaire, ou simplement avec le vendeur, éventuellement accompagné de l'agent immobilier. 

En tant qu'acquéreur, vous pouvez décider de lever l'option d'achat ou de renoncer à acquérir le bien. Si vous vous désistez, il faudra le faire pendant le délai de rétractation permis par la loi afin de ne pas perdre votre indemnité d'immobilisation. À l'inverse, le vendeur n'a pas le droit de changer d'avis. 

C'est pourquoi ce document s'appelle aussi promesse unilatérale de vente. En effet, il n'engage qu'une seule des deux parties, le promettant

Qu'est-ce qu'une promesse unilatérale de vente ?

Définition

La promesse de vente, ou promesse unilatérale de vente (PUV), est un contrat par lequel le promettant (le vendeur) s'engage à réserver un bien au bénéficiaire (l'acquéreur) pendant une durée expressément fixée dans l'acte (en général, 2 à 3 mois). Il lui offre donc une option d'achat sur le bien.

De son côté, le bénéficiaire accepte cette offre de vente, sans toutefois s'engager à acheter. C'est l'un des gros avantages de ce contrat ! Toutefois, il verse, en contrepartie de l'immobilisation du bien par le vendeur, une indemnité (entre 5 % et 10 % du prix).

S'il décide d'acheter, il lève l'option ; dans le cas contraire, il y renonce.

Forme de la promesse de vente

Ce document peut être rédigé sous 2 formes :

  • par acte authentique (devant un notaire) ;
  • ou par acte sous seing privé (entre les parties ou avec l'aide d'un agent immobilier).

Dans ce dernier cas, pour être valable, l'avant-contrat doit faire l'objet d'un enregistrement. Il se fait auprès de la recette des impôts dont dépend le vendeur ou l'acquéreur, dans les 10 jours de sa signature.

Délais fixés dans l'avant-contrat

Il convient de distinguer 3 délais prévus dans la promesse de vente :

  • le délai de rétractation de 10 jours ;
  • la date limite pour l'obtention d'un crédit (condition suspensive) ;
  • la date butoir pour la levée d'option.

Il est d'usage de fixer la date de levée d'option après les deux autres. Pourquoi ? 

Parce qu'un particulier peut librement se dégager de la transaction durant les 10 jours de rétractation, sans pénalités financières. C'est aussi le cas si son prêt est refusé. Il serait donc dommage qu'il perde son indemnité d'immobilisation alors que les autres délais n'ont pas expiré. 

Quelle est la valeur d'une promesse de vente ?

Levée de l'option

Une promesse de vente vaut vente dès lors qu'il y a consentement réciproque sur la chose et sur le prix (article 1589 du Code civil). En d'autres termes, vous devez manifester votre volonté d'acheter le bien en levant l'option d'achat avant la date butoir pour que le contrat vous engage définitivement.

Attention

Ça ne veut pas dire que vous êtes déjà propriétaire ! Il faudra ensuite régulariser l'acte de vente définitif chez le notaire.

Si rien n'est prévu dans l'avant-contrat, la levée d'option peut être :

  • expresse (par lettre RAR) ;
  • ou tacite (par exemple, implicite par l'envoi de l'acceptation de votre prêt au vendeur).

Dans le cas où vous laissez passer la date butoir sans vous manifester, l'avant-contrat devient caduc. Vous perdez la somme versée en garantie. Le vendeur peut remettre son bien sur le marché.

Indemnité d'immobilisation

Pour donner une valeur à ce contrat, vous versez une indemnité d'immobilisation comprise entre 5 et 10 % du prix. 

Cette somme est déposée au moment de la signature de l'avant-contrat, et conservée sur un compte séquestre, généralement celui du notaire.

Concernant les promesses de vente signées sans l'intervention d'un professionnel, l'indemnité d'immobilisation est versée après le délai de rétractation de 10 jours.

Si vous décidez d'acquérir le bien, ce montant vient en déduction du prix d'acquisition

Si vous renoncez à l'achat (hors délais de rétractation et conditions suspensives prévues), la somme est acquise au vendeur.

Bon à savoir

Le versement d'une indemnité d'immobilisation n'est pas obligatoire sauf pour les promesses d'une durée de plus de 18 mois. Toutefois, il est vivement conseillé d'y avoir recours pour renforcer l'intérêt de la promesse de vente.

Promesse de vente ou compromis : quelles sont les différences ?

La promesse unilatérale de vente et le compromis de vente se distinguent sur plusieurs points :

  • Engagement des parties ;
  • Somme versées en garantie ;
  • Enregistrement du contrat ;
  • Délai de rétractation.

Engagement des parties

La promesse de vente n'engage que le vendeur. De son côté, le bénéficiaire a 2 choix :

  • acheter en levant l'option d'achat ;
  • ou renoncer à l'acquisition

Le compromis (aussi appelé promesse synallagmatique de vente) est un contrat qui engage le vendeur et l'acquéreur dès sa signature. Il est en effet juridiquement assimilé à une vente : les deux parties sont d'accord sur la chose (bien) et le prix. 

Le vendeur ne peut plus renoncer à vendre. 

Quant à l'acquéreur, il ne peut se désister que pendant le délai de rétractation ou si l'une des conditions suspensives n'est pas réalisée. 

Somme versée en garantie

La signature de la promesse de vente est généralement complétée par le versement d'une indemnité d'immobilisation.

Le compromis de vente est, quant à lui, garanti par le versement d'un dépôt de garantie. 

L'appellation est différente, mais le montant reste compris entre 5 % et 10 %. Il vient en déduction du prix au moment de la signature de l'acte définitif.

Dans les deux cas, le montant versé est restitué à l'acquéreur si l'une des conditions suspensives n'est pas réalisée ou si l'acquéreur se désiste durant son délai de rétractation.

Enregistrement du contrat

Seule la promesse de vente fait l'objet d'un enregistrement à la recette des impôts si elle n'est pas constatée par acte authentique. 

Son coût est de 125 €

Cette formalité doit intervenir dans les 10 jours de l'acceptation de l'offre par l'acquéreur. 

Délai de rétractation

Dans les deux contrats, l'acquéreur bénéficie d'un délai légal de rétractation de 10 jours qui lui permet de se retirer.

La rétractation d'une PUV entraîne la fin du processus lié à cet avant-contrat.

Conditions suspensives

Elles peuvent être insérées dans les 2 actes. Il s'agit de :

  • l'obtention d'un prêt ;
  • l'absence de servitudes ;
  • la vente de sa résidence principale ;
  • etc. 

Si l'une des conditions prévues ne se réalise pas, l'engagement des deux parties prend fin de plein droit.

Bon à savoir

Depuis l'entrée en vigueur du délai de rétractation, la promesse de vente a perdu de son intérêt. En effet, les acquéreurs particuliers d'un logement d'habitation peuvent désormais se rétracter durant 10 jours sans aucune pénalités. 

Que contient une promesse de vente ?

Les éléments essentiels d'une promesse de vente sont :

Concernant les parties
  • Identification des vendeurs et acheteurs (état civil complet) ;
Concernant le bien
  • Désignation précise (adresse, type de logement, références cadastrales, informations liées à la copropriété le cas échéant…) ;
  • Origine de propriété ;
  • Dossier de diagnostics techniques (DDT) ;
Concernant les conditions de la vente
  • Durée de la PUV (date et heure) et date limite pour la signature de l'acte définitif ;
  • Prix de vente et modalités de paiement (comptant ou à terme, avec ou sans prêt) ;
  • Montant de la commission de l'agent immobilier si tel est le cas ;
  • Montant de l'indemnité d'immobilisation ;
  • Conditions suspensives ;
  • Délai de rétractation ;
  • Montant de l'enregistrement de l'acte ;
  • Etc.
Attention

Si vous optez pour une PUV sous seing privé, ne négligez pas sa rédaction. Votre acte de vente définitif sera rédigé d'après les clauses de celle-ci.

Comment procéder à la signature d'une promesse de vente ?

Choix de la forme du contrat

Lorsque vous trouvez un accord avec l'autre partie sur les conditions de la vente, la signature de la promesse peut revêtir 2 formes :

  • Acte sous seing privé, c'est-à-dire entre vous et le vendeur, sans l'intervention d'un notaire. Vous pouvez toutefois vous faire assister de votre agent immobilier. Le contrat est signé en deux exemplaires.
  • Acte authentique, autrement dit signé devant un notaire. Dans ce cas, ce dernier conserve le seul exemplaire original. 
Bon à savoir

Lorsque la durée de validité de la promesse dépasse 18 mois, elle doit nécessairement être rédigée par acte authentique.

Notification de l'acte signé

Dès qu'elle est signée, la promesse de vente, quelle que soit sa forme, est remise en main propre à l'acheteur ou adressée par lettre recommandée avec avis de réception. 

Le bénéficiaire dispose alors d'un délai de rétractation de 10 jours pendant lequel il peut librement renoncer à l'acquisition.

Le délai commence à courir :

  • le lendemain de la remise en main propre de l'avant-contrat signé devant notaire ;
  • le lendemain de la première présentation de la lettre recommandée avec avis de réception contenant le document sous seing privé.

Modalités de rétractation

Vous devez impérativement informer votre vendeur de votre intention de vous retirer par lettre RAR dans les 10 jours accordés par la loi. Vous récupérez alors votre indemnité d'immobilisation dans les 21 jours à compter du lendemain de la rétractation.

Si vous notifiez votre souhait de vous rétracter après ce délai, vous risquez de perdre votre indemnité d'immobilisation si toutes les conditions suspensives sont réalisées. 

Le droit de rétractation ne concerne que l'acquéreur. Aussi, si le vendeur ne souhaite pas poursuivre la transaction, vous pouvez saisir le tribunal pour obtenir soit des dommages et intérêts, soit la vente forcée.

Désormais, il ne vous reste plus qu'une étape à franchir pour devenir propriétaire : la signature de l'acte de vente !

FAQ

Qu'est-ce qu'une promesse d'achat ?

Il s'agit d'un avant-contrat unilatéral aux termes duquel l'acquéreur s'engage à acheter le bien du vendeur à un prix déterminé et aux conditions spécifiées dans l'acte. Le vendeur est libre d'accepter ou de refuser l'offre.

Qui peut rédiger une promesse de vente ?

Le notaire rédige la promesse de vente. Toutefois, les parties peuvent choisir de signer l'avant-contrat entre elles uniquement, éventuellement assistées de leur agent immobilier.

Peut-on se rétracter d'une promesse de vente ?

Seul le bénéficiaire (acquéreur potentiel) peut se rétracter pendant les 10 jours de la notification de l'avant-contrat. Le vendeur est engagé définitivement jusqu'à la fin de validité de la promesse de vente.

Qui paie le compromis de vente chez le notaire ?

C'est généralement l'acheteur qui paie l'avant-contrat chez le notaire, compromis ou promesse de vente.

Quelle différence entre compromis de vente et promesse de vente ?

Le compromis de vente engage le vendeur et l'acquéreur, c'est pourquoi on dit qu'un compromis vaut vente. 

La promesse de vente n'engage que le vendeur. De son côté, le bénéficiaire a le droit de lever l'option pour acheter ou de renoncer.

Comment annuler une promesse de vente par le vendeur ?

Le vendeur est engagé définitivement dans une promesse. Il ne peut donc pas se rétracter. Toutefois, il peut tenter de trouver un accord amiable avec l'acquéreur pour mettre fin à son engagement.

Gérez votre location en 10 minutes par mois.

Une solution à chaque problématique locative accessible en 3 clics.

Documents - Conseils Experts

Noté 4,7/5 par 1 350+ bailleurs